Ecoutez Radio Sputnik
    Des migrants

    Un nouveau naufrage meurtrier en Méditerranée

    © REUTERS / Umit Bektas
    International
    URL courte
    Crise migratoire (printemps 2016) (38)
    474

    Au moins trois embarcations transportant des migrants ont chaviré aujourd'hui en Méditerranée, l'ONG Sea Watch n’hésitant pas à classer ce drame parmi les plus grandes tragédies ayant impliqué des migrants en mer Méditerranée, bien que le nombre de disparus reste inconnu pour le moment.

    Un drame s'est produit aujourd'hui en Méditerranée, où trois embarcations de fortune transportant un grand nombre de migrants ont chaviré, faisant probablement de nombreuses victimes, a raconté à Sputnik Ruben Neugebauer, porte-parole de Sea Watch, organisation privée qui soutient les réfugiés. 

    "A l’heure où nous parlons, nous ne savons pas grand-chose de cette tragédie, mais je peux d'ores et déjà confirmer que trois embarcations de bois transportant des réfugiés se sont retournées en Méditerranée (…) L'un de nos partenaires nous a fait savoir ce matin que près de 500 personnes s'étaient retrouvées dans l'eau, dont certaines sont mortes noyées", a indiqué l'interlocuteur de l'agence. 

    Et de constater que la situation n'avait nullement changé par rapport à l'année dernière, et qu'elle échappait toujours à tout contrôle.

     

    "Il s'agissait aujourd'hui des réfugiés de Syrie et d'Irak, ce qui signifie que la fermeture de la route balkanique et de l'itinéraire par la mer Egée a poussé les migrants à emprunter une traversée plus dangereuse. Aussi, exigeons-nous la création de voies sécurisées vers l'Europe", a déclaré le militant. 

    Selon ce dernier, les départs des réfugiés vers le Vieux Continent se sont multipliés cette semaine en raison d'une météo plus clémente, et on peut s'attendre par conséquent à des tragédies encore plus sérieuses, faute de résolution politique du problème. 

    "Quoi qu'il en soit, les opérations de secours et de sauvetage ne peuvent pas constituer une solution (…) Il faut ouvrir des voies que les réfugiés puissent emprunter pour débarquer légalement en Europe", a souligné le représentant de Sea Watch. 

    Il faut mettre fin au drame que continuent à endurer des milliers de migrants en Méditerranée. 

    Le naufrage le plus meurtrier reste celui d'avril 2015 quand un autre chalutier avait chaviré, faisant quelque 700 disparus.

    Dossier:
    Crise migratoire (printemps 2016) (38)

    Lire aussi:

    Un naufrage en Méditerranée aurait fait 500 morts
    Le plus grand naufrage d'un bateau de migrants en mer d'Egée
    Migrants: naufrage au large de la Libye
    Tags:
    crise migratoire, migrants, naufrage, ONG Sea Watch, Ruben Neugebauer, mer Egée, Méditerranée, Europe, Syrie, Irak
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik