International
URL courte
Sanctions de l'Occident contre la Russie (350)
155111
S'abonner

Les pays membres du G7 ont promis de renforcer "si nécessaire" le régime de sanctions visant la Russie sur fond de crise ukrainienne.

Les sanctions antirusses resteront en vigueur jusqu'à la mise en œuvre de l'ensemble des dispositions contenues dans les accords de Minsk, selon une déclaration conjointe adoptée à l'issue du sommet du G7 au Japon.

"Les sanctions pourront être levées dès que la Russie aura rempli l'ensemble des obligations qu'elle avait assumées. Dans le même temps, nous sommes prêts à introduire de nouvelles mesures restrictives si les démarches de la Russie les rendent nécessaires", indique le document.

Les accords de Minsk sont destinés à mettre fin aux hostilités dans le sud-est de l'Ukraine, théâtre de révolte armée contre les autorités de Kiev arrivées au pouvoir après le renversement du régime de Viktor Ianoukovitch en février 2014.

Dans le même temps, les leaders du G7 ont appelé à parvenir à un cessez-le-feu définitif dans le Donbass et à organiser le plus vite possible les élections dans la région.

La prolongation des sanctions antirusses devra être évoquée dans le cadre du sommet européen programmé pour les 28 et 29 juin prochain. Plusieurs Etats membres de l'UE se sont auparavant déclarés prêts à plaider pour un adoucissement des sanctions.

Pourtant, le président du Conseil européen Donald Tusk s'exprimant la veille en marge du sommet du G7 au Japon a déclaré que la politique de l'UE à l'égard de la Russie resterait inchangée.

Dossier:
Sanctions de l'Occident contre la Russie (350)

Lire aussi:

Maison Blanche: le G7 prêt à imposer de nouvelles sanctions contre Moscou
Pas de drones sur le sommet du G7 2016 au Japon
Sommet du G7: l'éducation, le dialogue et l'égalité pour lutter contre l'extrémisme
Guy Georges pourrait être remis en liberté sous peu malgré ses nombreux viols et meurtres
Tags:
accords de Minsk II, sanctions antirusses, élections, accords de Minsk, sanctions, sommet du G7 de 2016, G7, Donald Tusk, Donbass, Japon, Ukraine
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook