International
URL courte
14236
S'abonner

Les États-Unis veulent mettre des moyens importants pour contrer toute menace spatiale. Ils craignent notamment les prétendues capacités militaires spatiales de la Russie et de la Chine, qui ont pourtant déclaré à plusieurs reprises que l’espace devait rester une zone démilitarisée.

Barack Obama a adressé aux chefs des comités des forces armées du Sénat et de la Chambre des représentants un rapport consacré au contrôle des menaces spatiales.

Selon la Maison-Blanche, différents ministères ont collaboré à la rédaction de ce document.

"Son objectif est de diminuer les risques dans l’espace pour les États-Unis et leurs alliés, ainsi que de protéger et sauvegarder les droits, l’accès, les possibilités et la liberté d’action des États-Unis dans l’espace. Le succès de cette démarche exige des efforts sur plusieurs années de la part de tous les ministères et je compte sur votre soutien", a indiqué le chef de l’État américain dans son rapport.

Auparavant, le Pentagone a accusé la Russie et la Chine d’accroître leurs potentiels pour attaquer les États-Unis dans l’espace. Les militaires américains sont particulièrement préoccupés par le sort de leurs satellites.

 

Les experts ont lié les déclarations du Pentagone à la rédaction du nouveau budget militaire, le ministère essayant d’obtenir un maximum d’argent pour contrer cette prétendue menace.

Vladimir Komoïedov, chef du comité pour la Défense de la Douma (le parlement russe), a qualifié de "bluff" les déclarations du Pentagone.

La diplomatie chinoise a également rejeté les accusations des militaires américains. Selon son porte-parole, "Nous avons toujours été d’avis que l’espace ne devait être utilisé qu’à des fins pacifiques. Nous sommes opposés à une course aux armements dans l’espace. Nous appelons tous les pays, en particulier ceux qui disposent de telles capacités, à s’en abstenir".

La Russie pour sa part a aussi déclaré à maintes reprises que l’espace devait rester une zone exempte de toute arme afin de garantir des conditions favorables à l’étude de l’univers, dans l’intérêt de l’humanité.

Lire aussi:

Cinq satellites sud-coréens pour espionner la Corée du Nord
L'armée russe intensifie les communications avec ses satellites
Les satellites US voient tout, mais uniquement si cela profite à Washington
Voici la nouvelle attestation de déplacement à télécharger - photo
Tags:
espace, Sénat des États-Unis, Barack Obama, Chine, États-Unis, Russie
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook