International
URL courte
1152
S'abonner

Le quotidien britannique a présenté ses excuses au président de la Fédération russe des échecs après avoir publié des informations erronées le concernant.

The Telegraph a modifié une publication diffusant des informations erronées au sujet du président de la Fédération russe des échecs et chevalier de la Légion d'Honneur, Andreï Filatov.

Un article sous le titre racoleur "Les échecs impliqués dans le scandale des Panama Papers", qui portait atteinte à la réputation de M. Filatov, a récemment paru sur le site du quotidien. Les journalistes britanniques affirmaient que le président de la Fédération russe des échecs était impliqué dans l'activité de la société Telecom Ltd express, citée dans les Panama Papers.

"Nous sommes heureux d'éclaircir la situation et de présenter nos excuses pour cette erreur", a indiqué The Telegraph.

Andreï Filatov a de son côté remercié le journal pour ce geste: "Nous sommes très reconnaissants aux journalistes londoniens pour leur volonté d'interagir et d'accéder à la vérité. Je suis sûr que respecter le principe de véracité de l'information est un des piliers du journalisme professionnel", a observé le président de la Fédération russe des échecs.

Récemment, le Consortium international des journalistes d'investigation (ICIJ) a publié environ 11 millions de documents qui auraient révélé les liens de plus de 140 politiciens de 50 pays avec des opérations louches de fraudes fiscales au Panama. Ces documents, regroupés sous la dénomination Panama Papers, proviennent du cabinet d'avocats panaméen Mossack Fonseca. Mais l'authenticité de ces documents n'a cependant pas été confirmée de manière officielle.

Lire aussi:

Un jeu d'"échecs chinois" datant de 1.000 découvert en Chine
La Russie bat les USA dans un tournoi d'échecs entre détenus
Zemmour détourné en Zob: une présentatrice de France Inter se moque et provoque un tollé
Les talibans conseillent «au jeune Président français» de «ne pas être trop impulsif»
Tags:
Royaume-Uni, Panama papers, jeu d'échecs, erreurs
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook