Ecoutez Radio Sputnik
    Su-34

    Les forces russes ont détruit des sites pétroliers de Daech

    © Sputnik . Igor Kovalenko
    International
    URL courte
    Frappes aériennes russes contre les terroristes en Syrie (419)
    28790
    S'abonner

    Les bombardiers russes Su-34 ont détruit des sites du commerce pétrolier illégal du groupe terroriste Daech dans un endroit situé à 42 kilomètres au sud-ouest de la ville de Raqqa, annonce le bulletin d’informations du Centre russe pour la réconciliation des parties en conflit en Syrie.

    "L'aviation russe dans la République arabe syrienne continue à effectuer des missions visant à saper la base économique des terroristes de Daech. Ainsi, dans la région de l'agglomération d'Al-Thawra, située à 42 kilomètres au sud-ouest de Raqqa, les bombardiers russes Su-34 ont éliminé les sites du commerce pétrolier illégal du groupe terroriste Daech", indique le bulletin d'information publié sur le site du ministère russe de la Défense.

    La source précise en outre que les groupes terroristes continuent à chercher à torpiller le régime de cessez-le-feu en vigeur en Syrie en pilonnant différentes provinces, dont celles de Homs et d'Alep.

    Depuis le 30 septembre 2015, les forces aérospatiales russes mènent une opération aérienne d'envergure en Syrie à la demande du président syrien Bachar el-Assad. Mi-mars, la plus grande partie du contingent russe en Syrie a été retirée de ce pays conformément à l'ordre du président Vladimir Poutine.

     

    Dossier:
    Frappes aériennes russes contre les terroristes en Syrie (419)

    Lire aussi:

    L'opération à Alep déterminera l'avenir de la Syrie
    L'armée syrienne repousse une attaque d'al-Nosra dans la province d'Alep
    Le Front al-Nosra pourrait être derrière l'attaque d'un camp de réfugiés à Idlib
    Syrie: le quartier général du Front al-Nosra détruit à Idlib
    Tags:
    lutte antiterroriste, frappe aérienne, pétrole, Su-34, Centre russe pour la réconciliation des parties en conflit en Syrie, Raqqa, Syrie, Russie
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik