International
URL courte
10314
S'abonner

Le journaliste américain Ian Bateson a accusé les autorités ukrainiennes d'exercer de puissantes pressions sur les médias.

Dans une tribune publiée dans le New York Times, M.Bateson estime que Kiev a lancé "une véritable guerre" contre tous les journalistes qui ne suivent pas les exigences des autorités indépendamment de leurs positions politiques.

Ian Bateson figurent parmi les 4.000 journalistes dont les données personnelles ont été publiées par le site ukrainien Mirotvorets ("Gardien de la paix") sous prétexte qu'ils avaient reçu l'autorisation de travailler dans le Donbass auprès des autorités des "républiques populaires" de Donetsk et de Lougansk non reconnues par Kiev et la communauté internationale.

"Aujourd'hui, l'Ukraine me qualifie de complice de terroristes (…). Il devient clair que cette publication avait pour l'objectif de pousser les gens à agir de leur propre gré contre des journalistes", indique M.Bateson.

Auparavant, plusieurs organisations internationales, dont l'OSCE et le Comité pour la protection des journalistes, ont condamné la publication des données par le site Mirotvorets, mais le ministre ukrainien de l'Intérieur Arsen Avakov a pris la défense du portail en accusant ses détracteurs de "soutenir le séparatisme".

Pour sa part, le conseiller du ministre Anton Guerachtchenko a qualifié les journalistes de la liste en question d'"espions potentiels".

"Le site et ses soutiens au sein du gouvernement sont persuadés que les journalistes peuvent être divisés en deux camps: ceux qui soutiennent les autorités et ceux qui ne les soutiennent pas. Et il est sous-entendu que les journalistes critiquant le gouvernement doivent se taire", écrit M.Bateson.

 

Lire aussi:

Le journaliste ukrainien Oles Bouzina assassiné à Kiev
Liberté de la presse en Ukraine: journaliste = terroriste?
Une journaliste de RT attaquée à Paris par des pro-ukrainiens
Un véhicule fonce dans la foule lors d'un carnaval en Allemagne, plusieurs blessés
Tags:
censure, accusations, terrorisme, données personnelles, journalisme, crise en Ukraine, Anton Guerachtchenko, Arsen Avakov, Ian Bateson, Donbass, Ukraine
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook