International
URL courte
7616
S'abonner

A l'issue de sa visite en Grèce, le président russe Vladimir Poutine a souligné que les relations russo-grecques dépassaient le cadre du simple partenariat, estimant qu’une véritable amitié liait les deux pays.

Dans une interview au quotidien grec "Kathimerini", Vladimir Poutine a fait le bilan de sa visite officielle en Grèce, sa première dans un pays de l'UE depuis six mois.

"Je remercie chaleureusement mes collègues grecs pour leur hospitalité à l'occasion de ma visite les 27 et 28 mai de cette année. Je suis sincèrement touché par l'amabilité avec laquelle la délégation russe a été accueillie dans votre pays", a-t-il déclaré.

Le président russe a insisté sur le fait que les négociations russo-grecques avaient montré que les positions de deux pays étaient proches. Selon lui, la Russie et la Grèce "ne sont pas seulement partenaires, mais aussi amis".

"Cette visite a été très fructueuse. Elle s'est déroulée dans un climat de confiance, et son programme était exceptionnellement chargé. Nos négociations ont montré que les positions de la Russie et de la Grèce convergent dans la plupart des questions examinées. Le plus important, c'est que nous nous parlons non seulement en tant que partenaires, mais comme de vieux amis. Cela est dû en grande partie à la conséquence des traditions de proximité spirituelle et culturelle de nos peuples", a fait valoir M.Poutine.

Le président russe a souligné sa conviction que cette visite donnerait un nouvel élan aux relations russo-grecques.

En conclusion, il a souhaité à tous les Grecs bonheur et prospérité.

Au cours de sa visite en Grèce, le président russe s'est entretenu avec le premier ministre grec Alexis Tsipras. En outre, Vladimir Poutine a pris part à la célébration du millénaire de la présence de moines russes sur le mont Athos.

Lire aussi:

Vladimir Poutine au Mont Athos (VIDEO)
Poutine: les relations Russie-UE ne doivent pas être à sens unique
Poutine: la Russie réagira au déploiement du bouclier US en Roumanie
Tags:
négociations, Alexis Tsipras, Vladimir Poutine, Grèce, Russie
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook