International
URL courte
7325
S'abonner

Les forces de l'ordre ont encerclé le consulat allemand à Istanbul par peur de troubles suite à l'adoption par le Bundestag d'une résolution reconnaissant le génocide arménien dans l'Empire ottoman.

Depuis le soir du 2 juin, la rue menant vers le consulat est fermée à la circulation. Les policiers ont également préparé des canons à eau pour disperser les protestataires.

La veille, quelques dizaines de personnes se sont rassemblées devant le consulat allemand à Istanbul en réaction à l'adoption de la résolution sur le génocide arménien.

La chambre basse du Parlement allemand, a voté jeudi 2 juin à une majorité écrasante un document reconnaissant le génocide des Arméniens par les forces ottomanes en 1915.

En représailles, la Turquie a rappelé son ambassadeur en Allemagne Hüseyin Avni Karslıoğlu. Le dirigeant turc Recep Tayyip Erdogan a pour sa part estimé que le vote des députés allemands était susceptible de "considérablement affecter" les relations entre Ankara et Berlin.

Précédemment, Ankara, qui nie toujours l'organisation d'une campagne pour une élimination systématique des Arméniens en 1915-1916 sur son territoire actuel, a haussé le ton contre l'Allemagne, où vit une importante communauté turque.

Mardi 31 mai, le président Erdogan avait téléphoné à la chancelière fédérale Angela Merkel pour lui faire part de ses "inquiétudes". Par la suite, le premier ministre turc Binali Yildirim a estimé que le vote constituerait "un véritable test de l'amitié" entre les deux pays.

Lire aussi:

Suède: un film sur le génocide arménien provoque la colère d'Ankara
Ankara rappelle son ambassadeur en Allemagne après la reconnaissance du génocide arménien
Génocide arménien: Ankara et Berlin doivent reconnaître leur responsabilité
Violent incendie dans le IIe arrondissement de Paris - vidéo
Tags:
reconnaissance, résolution, génocide arménien, tensions, députés, police, Bundestag, Hüseyin Avni Karslıoğlu, Binali Yildirim, Recep Tayyip Erdogan, Angela Merkel, Empire ottoman, Istanbul, Turquie, Allemagne
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook