Ecoutez Radio Sputnik
    Défilé des anciens légionnaires des Waffen SS à Riga

    Un jardinier letton a tondu une croix gammée "avec les meilleures intentions"

    © AP Photo / Roman Koksarov
    International
    URL courte
    628
    S'abonner

    Le jardinier qui a tondu le symbole nazi sur une pelouse près de la résidence du président letton Rajmondas Vejonis affirme avoir été mû par les meilleures intentions, a annoncé jeudi le site d'information Mixnews.

    Le jardinier, cité par la société Ingrado où il travaille, dit avoir remarqué que le gazon était par endroit brûlé par le soleil. Pour le remettre en l'état, il a décidé de tondre le signe de Pērkonkrusts (Croix de tonnerre), qui n'était pas sans rappeler le svastika nazi.

    "L'homme a tondu ce symbole avec les meilleurs intentions", a affirmé le porte-parole d'Ingrado.

    La société a fait savoir qu'elle n'appliquerait pas de mesures disciplinaires à l'encontre de son employé.

    L'apparition de la croix gammée près de la résidence présidentielle avait été signalée par une chaîne de télévision locale qui l'a qualifiée de "composition artistique créée par un jardinier".

    Peu de temps après, l'herbe a été rasée, si bien que le svastika a disparu. Un porte-parole de la présidence lettone a annoncé avoir rompu la coopération avec la société chargée d'entretenir le gazon.

    Il semble que les vestiges du nazisme sont tenaces en Lettonie. N'oublions pas les défilés des anciens légionnaires des Waffen SS qui se déroulent chaque année à Riga en commémoration de la première bataille livrée par la Légion lettone le 16 mars 1944 en Biélorussie contre l'Armée Rouge.

    Lire aussi:

    Un défilé des anciens soldats lettons de la Waffen SS
    Des anciens combattants Waffen SS ont tenu un rassemblement annuel en Estonie
    Monument aux Waffen-SS en Lettonie: Moscou indigné
    Tags:
    résidence présidentielle, gazon, croix gammée, Waffen-SS, Raimonds Vejonis, Riga, Lettonie
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik