International
URL courte
Accord d'association Ukraine-UE (229)
45622
S'abonner

Telle est la conclusion tirée par les médias suite à la récente augmentation du nombre des refus de visas européens pour les demandeurs.

Les consulats européens ont durci leurs règles de traitement des demandes de visas pour les citoyens ukrainiens, a annoncé dimanche le journal ukrainien Vesti basé à Kiev.

Les refus de visas concernent notamment certains Ukrainiens souhaitant se rendre en France pour assister à l'Euro 2016 de football, bien que l'UE ait promis de simplifier les procédures consulaires pour les supporters munis de billets.

Le journal cite à titre d'exemple l'histoire d'un jeune amateur de football de Lvov dont les parents se sont vu refuser leur visa Schengen, malgré le fait que ces personnes, qui s’étaient déjà rendues dans l'espace Schengen par le passé, aient déjà acheté des billets pour l'Euro 2016, des billets d'avion et aient aussi réservé leur hôtel.

Les Ukrainiens se plaignent aussi des consulats de Pologne et de Hongrie qui sont devenus "très exigeants", réclament des documents supplémentaires et rejettent les demandes aussi souvent que les consulats français sous le prétexte que "l'objet du séjour n'a pas été bien justifié", s'indigne le journal ukrainien.

Selon le consulat de Hongrie, les règles consulaires restent les mêmes et les documents supplémentaires sont requis pour vérifier les informations fournies par les demandeurs.

Varsovie se méfie des Ukrainiens qui soumettent beaucoup de papiers faux ou profitent des visas d'entrée polonais pour aller chercher du travail dans d'autres pays européens moins accessibles, estime Piotr Pasiecznik, représentant du fonds de promotion des programmes internationaux de l'Onu en Pologne, cité par le journal ukrainien.

Le nombre de refus de visas pour les demandes déposées par les Ukrainiens a doublé pour représenter 3,4% en 2016 contre 1,7% en 2014, précise Vesti se référant aux données de la Commission européenne. Or le nombre de refus de visas supérieur à 2% signifierait que les pays de l'espace Schengen souhaitent éviter la montée du flux des réfugiés en provenance d'Ukraine, d'après le journal.

En 2015, le consulat de Pologne à Vinnitsa, en Ukraine occidentale, a rejeté 12% des demandes de visas, six fois plus qu'en 2014, ce qui constitue un record.

"Les consuls à Vinnitsa vérifient soigneusement les justificatifs sur les revenus des demandeurs, qui s'avèrent souvent être des faux", a expliqué M.Pasiecznik.

L'Ukraine attend depuis longtemps l'introduction des échanges sans visas avec l'Europe mais l'abrogation des visas entre l'Union européenne et l'Ukraine n'est pas pour demain. Selon le journal Die Welt, l'Allemagne redoute la suppression des visas pour l'Ukraine, la Géorgie et le Kosovo par crainte de voir affluer des gangs de voleurs. Berlin prône donc l'adoption d'un amendement spécial qui permettrait d'annuler le régime sans visas pour certains pays membres de l'UE. La France soutient cette idée allemande. La Belgique se dit aussi hostile à l'idée d'abroger les visas européens pour l'Ukraine, ainsi que pour la Turquie, la Géorgie et la république autoproclamée du Kosovo.

Dossier:
Accord d'association Ukraine-UE (229)

Lire aussi:

La Belgique s'oppose à l'annulation des visas pour la Turquie et l'Ukraine
La Commission européenne propose un régime sans visas à l'Ukraine
L'abrogation des visas pour l'Ukraine d'ici 2016
En Ukraine, le nombre de refus de visas Schengen a doublé depuis Maïdan
Tags:
régime sans visas, Espace Schengen, visas, Euro 2016, Union européenne (UE), Europe, Hongrie, Pologne, France, Ukraine
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook