International
URL courte
3322
S'abonner

Les étudiants des deux établissements éducatifs prestigieux de Turquie - les Lycée de Galatasaray et Erkek d'Istanbul - protestent contre la direction de ces institutions. La cause? De rudes critiques à l'égard du fondateur de la République turque, Mustafa Kemal Atatürk.

Ainsi, lors de la récente cérémonie de promotion, les étudiants du lycée Erkek d'Istanbul ont tourné le dos à la caméra en signe de protestation contre le directeur de l'établissement Hikmet Konar, connu pour son soutien au président Recep Tayyip Erdogan.

​Des humeurs similaires règnent au lycée de Galatasaray. Hier, lors d'une rencontre avec les anciens promus de cet établissement de renom, ses étudiants ont fait circuler leur appel. Intitulé "Un nouveau directeur est recherché de toute urgence", il contenait les lignes suivantes: "Pour le poste de nouveau directeur du lycée de Galatasaray est recherché un des promus de cet établissement éducatif. La santé mentale, le sang-froid et un QI supérieur à 120 sont requis. Le candidat doit être apte à établir une communication efficace avec la jeunesse et prêt à défendre les intérêts des étudiants au lieu de s'accrocher à son siège".

​La condition sine qua non vient ensuite: le refus de servir un quelconque "padischah".

Lire aussi:

Les journalistes en Turquie muselés dans l’indifférence quasi générale
Journalistes condamnés, une attaque à la laïcité en Turquie
Turquie: licenciements massifs dans les médias d'opposition
Turquie: deux journalistes d'opposition incarcérés pour "terrorisme" font appel
Turquie : les manifestations illégales plus considérées comme du terrorisme
Tags:
étudiants, protestations, Kemal Atatürk, Recep Tayyip Erdogan, Istanbul, Turquie
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook