International
URL courte
112734
S'abonner

Les Etats-Unis craignent que leur disposition à coopérer avec les forces gouvernementales syriennes au nom de la victoire sur Daech puisse saper la confiance des rebelles.

Selon le Financial Times (FT), l'avancée des troupes syriennes dans la province de Raqqa augmente le risque d'une bataille pour la ville de Raqqa, de facto capitale de Daech, entre l'opposition soutenue par les Etats-Unis et l'armée gouvernementale soutenue par la Russie.  

Le FT signale cependant que les fonctionnaires américains n'envisagent pas une telle éventualité, tandis que des experts n'excluent pas que les deux armées se trouvant aux abords de Raqqa puissent lancer leurs offensives simultanées en vue de s’adjuger la prise de cette ville qui revêt une importance stratégique.  

Le média estime que ce risque complique encore davantage la situation en Syrie et accentue la tension entre la Russie et les Etats-Unis. 

Dans un autre article du FT, un journaliste estime que les parties devraient progresser vers un règlement du conflit au lieu de resserrer l'étau autour de l'ennemi et d’aggraver les risques stratégiques. 

L'auteur examine également l'hypothèse dans laquelle la Russie tentera de forcer les forces gouvernementales à accélérer leur avancée et prendre Raqqa avant leurs concurrents pour faire pièce aux Etats-Unis qui promettent depuis longtemps d'aider à reprendre la ville aux djihadistes. 

Le FT constate qu'à l'heure actuelle la Russie et les Etats-Unis coordonnent leurs actions en vue de la libération de Raqqa. Cette situation, louable d'ailleurs, recèle des risques, en particulier pour les Etats-Unis, dont la disposition à coopérer avec les forces gouvernementales au nom de la victoire sur Daech pourrait saper la confiance des rebelles. 

Il avait été annoncé précédemment que l'armée syrienne se trouvait à 18 km de la ville d'Al Tabka située sur la route conduisant à Raqqa.


Lire aussi:

L'aviation russe détruit quatre sites pétroliers de Daech à Raqqa et à Homs
L'armée syrienne dans la province de Raqqa pour la 1ere fois depuis 2014
Daech perd le contrôle d’un site stratégique près de Raqqa
Caricatures: Macron se prononce pour la première fois depuis la polémique sur ses propos
Tags:
rebelles, confrontation, Raqqa, États-Unis, Russie
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook