Ecoutez Radio Sputnik
    plage

    Turquie: le tourisme russe chute de 96% à Antalya

    © Flickr/ Ronald Saunders
    International
    URL courte
    32333

    Depuis le début de l'année 2016, la station balnéaire d'Antalya a été visitée par près de 21 000 touristes russes, soit 96% de moins qu'à la même période en 2015, rapporte le quotidien turc Hurriyet, se référant aux données des autorités locales.

    Après une chute considérable du nombre de touristes russes, d'autres marchés européens ont suivi la tendance. 582 000 touristes allemands ont visité la Turquie en janvier-mai 2016, soit 30% de moins qu'en 2015. Les Allemands sont tout de même toujours ceux qui visitent le plus la station balnéaire turque.

    La deuxième plus grande source de touristes étrangers pour Antalya reste les Pays-Bas — bien que la clientèle néerlandaise ait chuté de 33% sur la période — suivis par le Royaume-Uni avec plus de 93 000 touristes les cinq premiers mois de l'année (20% de moins qu'en 2015). Au contraire, l'afflux de touristes ukrainiens est en hausse de 57% (90 000 vacanciers).

    Selon la Fédération des hôteliers turcs, pour cette saison touristique des dizaines d'hôtels du pays resteront fermés ou ouvriront plus tard que d'habitude. Le chef de l'organisation, Osman Ayik, a déclaré que cela concernait non seulement les hôtels d'Antalya mais également tout le littoral de la Turquie.

    Les hôtels ouverts, eux, ne sont remplis qu'à 20-30%. Sachant que les prix ont baissé de moitié par rapport à 2015.

    Lundi 6 juin, les autorités d'Antalya ont prédit qu'en 2016 la station balnéaire manquerait de 3 millions de touristes de Russie et de la CEI, ainsi que plus de 1,75 million de visiteurs d'Europe. Pour le secteur touristique turc, cela représente un recul de 12 ans en arrière.  

    Lire aussi:

    L’Espagne favorable à la libéralisation des visas Schengen pour les Russes
    L'industrie du tourisme turque écope des tensions Moscou-Ankara
    Les Turcs immergent un avion en mer Egée pour booster le tourisme
    Les vacances, c’est de la psychologie
    Tags:
    tourisme, touristes, Antalya, Turquie
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik