Ecoutez Radio Sputnik
    La rupture avec Moscou frappe la branche spatiale de l'Ukraine

    La rupture avec Moscou frappe la branche spatiale de l'Ukraine

    © Sputnik . Sergei Berezin
    International
    URL courte
    16512

    Dans le contexte d'une coopération en déclin, Kiev est obligé de chercher ailleurs afin de mettre en place de nouveaux partenariats.

    La branche spatiale de l'Ukraine a perdu des millions de dollars suite à la rupture de la coopération avec la Russie, a déclaré dans une interview accordée au magazine Space News le dirigeant de l'Agence spatiale nationale d'Ukraine Lyubomir Sabadoch.

    "Tous les projets (menés de concert avec la Russie, ndlr) relatifs aux objectifs militaires se sont retrouvés gelés. Lorsqu'il est question de pertes dans le secteur spatial, il s'agit de millions de dollars", déplore M.Sabadoch.

    De plus, selon lui, le programme spatial ukrainien a pris un coup dur, ayant perdu le Centre d'étude de l'espace lointain d'Eupatoria, en Crimée.

    Peuplée principalement par des russophones, la Crimée a adhéré à la Fédération de Russie suite à un référendum organisé en mars 2014. La majorité absolue des habitants de la péninsule (96,77%), opposés au coup d'Etat effectué par les nationalistes ukrainiens soutenu par certains pays occidentaux, ont opté en faveur du rattachement de la Crimée à la Russie. 

    La situation tendue entre les deux pays a également remis en question les plans de lancement du Lybid, satellite ukrainien de communication. Dans ce contexte, Kiev, en pleine crise financière, est en train de chercher de nouveaux partenaires en Occident. 

    La rupture des liens de productions avec Moscou, partenaire de longue date de Kiev dans le domaine de la fuséonautique, date de 2014. Au début de cette année, Roskosmos, l'Entreprise d'État pour les activités spatiales, chargée du programme spatial civil russe, a promis d'éliminer complètement la dépendance de la Russie vis-à-vis des composants ukrainiens.


    Lire aussi:

    Cette Ukraine qui combat le terrorisme français… sur son sol
    Une monarchie en Ukraine, petit paradis autoproclamé
    Berlin redoute la levée des visas pour l’Ukraine et la Géorgie
    L'Ukraine pourrait acheter du gaz russe avec un crédit de la BM
    Tags:
    coopération spatiale, pertes économiques, espace, Holding spatial russe Roscosmos, Occident, Ukraine, Russie
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik