Ecoutez Radio Sputnik
    Destruction du temple de Nabu

    Daech détruit un temple assyrien dans le nord de l'Irak

    © Capture d'écran YouTube
    International
    URL courte
    L'Etat islamique (2014) (1131)
    12120
    S'abonner

    Les extrémistes de Daech poursuivent la destruction de vestiges du patrimoine mondial au Proche-Orient. Cette fois-ci, c'est le temple de Nabu, le Dieu babylonien de la sagesse, qui a été visé.

    Les extrémistes de l'Etat islamique ont détruit le temple de Nabu à Nimrud, dans le nord de l'Irak, et ont publié sur la Toile la vidéo montrant cet acte vandale.

    L'enregistrement montre un homme barbu expliquant que les sites antiques avaient été démolis pour protéger les musulmans contre le retour au paganisme.

    L'authenticité de cette vidéo a d'abord été mise en doute par certains médias, mais jeudi l'Onu a confirmé la triste nouvelle en se fondant sur des images obtenues par satellites. Sur les clichés on voit bien que l'entrée principale du temple, vieux de près de 2.500 ans, a subi d'importants dégâts.

    ​Fondée au XIIIe siècle av. J.-C., la ville antique de Nimrud est située à 30 km de la ville de Mossoul, contrôlée par les islamistes de Daech. En mars 2015, les vandales de ce groupe terroriste détruisaient au bulldozer les ruines de la cité antique.

    En février 2015, les extrémistes avaient publié une vidéo montrant la réduction en miettes des pièces du musée de Mossoul, dont le célèbre taureau ailé. Durant la même période, ils avaient brûlé quelque 100.000 livres et manuscrits de la bibliothèque de la ville.

    La situation en Syrie voisine est loin de s'être améliorée. Il suffit de rappeler l'occupation de Palmyre et la destruction du célébrissime Arc de Triomphe de cette cité antique.

    Dossier:
    L'Etat islamique (2014) (1131)

    Lire aussi:

    Daech détruit un des plus anciens monuments d’Irak
    Le plus vieux monastère d'Irak détruit par Daech
    L'EI fait exploser l'Arc de triomphe à Palmyre
    Tags:
    temple, patrimoine mondial, islamistes, vestiges, destruction, ONU, Etat islamique, Mossoul, Irak
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik