International
URL courte
10120
S'abonner

Une nouvelle étude nous éclaire sur la capacité des primates à apprendre de nouvelles techniques de travail.

Les chercheurs de l'Université d'Oxford ayant étudié la culture de travail des macaques crabiers (ou macaques à longue queue) ont conclu que ces primates étaient à l'Âge de pierre selon la classification humaine du développement, lit-on dans le Journal of Human Evolution

Les résultats d'une fouille effectuée par une équipe de chercheurs britanniques et thaïlandais dirigée par le professeur Michael Haslam ont permis de conclure à l’existence d’outils de pierre utilisés par au moins deux générations de macaques. Il s'agit d'une pratique transmise du parent à enfant ce qui est définie comme une "culture" dans le langage des biologistes. La fouille a été effectuée sur la côte de l'île thaïlandaise de Piak Nam Yai où l'on observait souvent les macaques en train de briser la coquille des huîtres à l'aide de cailloux. 

Les chercheurs ont réussi à déterminer l'âge des plus vieux "outils de pierre" découverts sur cette île en analysant les pierres et les coquillages brisés retrouvés à proximité. Il s'est avéré que ces derniers remontaient à 65 ans. Plus encore, des témoignages d’un tel comportement chez ces macaques datent d’environ 120 ans. Pour la première fois, on a observé un phénomène similaire chez des chimpanzés de Côte d’Ivoire il y a une quinzaine d’années. Les fouilles précédentes de l'équipe de Michael Haslam ont montré que les chimpanzés utilisaient des cailloux en tant qu'outils depuis au moins 4.000 ans.

Les chercheurs vont plus loin et supposent qu'une telle "culture" des macaques pourrait avoir été transmise de génération en génération depuis des milliers d'années en se référant à une étude archéologique menée précisément autour des chimpanzés. Par ailleurs, aucune preuve archéologique ne permet pas pour l'instant de le confirmer. 

A titre de comparaison, nos ancêtres ont commencé à utiliser des cailloux comme outils il y a plus de trois millions d’années. C'est en se basant sur ce chiffre que les chercheurs ont classifié les macaques comme se trouvant à l'âge de pierre.

Lire aussi:

Une découverte surprenante sur la face cachée de la Lune
Une bactérie résistante à tous les antibiotiques découverte aux Etats-Unis
Découverte des traces d'une civilisation inconnue aux USA
Des dizaines de malfrats agressent une famille en Loire-Atlantique puis les suivent à l’hôpital
Tags:
Université d'Oxford, macaques, fouilles, étude, chercheurs, Michael Haslam, Côte d'Ivoire, Thaïlande, Royaume-Uni
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook