Ecoutez Radio Sputnik
    Portrait du numéro un de Daech, Abu Bakr al-Baghdadi

    Le chef de Daech aurait été éliminé

    © Flickr / Thierry Ehrmann
    International
    URL courte
    L'Etat islamique (2014) (1131)
    24557
    S'abonner

    Selon la presse, le numéro un de Daech aurait été tué dans un bombardement. Les informations sur le lieu de son élimination divergent d'une source à l'autre.

    Abu Bakr al-Baghdadi, le chef de l'organisation terroriste Daech, a été tué le 10 juin lors de bombardements de la soi-disant "capitale" de l'Etat islamique, Raqqa, par les forces de la coalition, rapporte le journal britannique le Mirror.

    Cependant, d'autres sources précisent qu'al-Baghdadi a été éliminé dans la ville irakienne de Mossoul.

    Citant des sources locales dans la province de Ninive, la chaîne de télévision irakienne Al Soumaria avait rapporté jeudi dernier que le "calife" autoproclamé de l'Etat islamique et plusieurs hommes de son entourage avaient été blessés le 10 juin dans une frappe de la coalition contre un bâtiment de commandement du groupe près de la frontière syrienne. La coalition internationale n'a pas pu confirmer ces informations.

    Vendredi matin, l'état-major de la coalition mise en place par les Etats-Unis contre l'Etat islamique (EI) était dans l'incapacité de dire si le chef de l'organisation djihadiste, Abou Bakr al-Baghdadi, avait été blessé.

    Les Etats-Unis et leurs alliés mènent une opération aérienne contre Daech en Irak et en Syrie depuis respectivement août et septembre 2014. Washington a procédé à des frappes aériennes en Syrie sans avoir obtenu le feu vert de Damas. L'aviation russe mène aussi des raids en Syrie, sur demande du président Bachar el-Assad. Ses frappes ont permis de chasser les terroristes de Daech de Palmyre en mars dernier.

    Dossier:
    L'Etat islamique (2014) (1131)

    Lire aussi:

    La consigne de Daech: "Tuez des policiers" !
    Les membres de Daech se fondent parmi les civils pour fuir Falloujah
    Les hélicoptères US Apache frappent Daech près de Mossoul
    Massacre d'Orlando: le doute plane sur les liens entre le tueur et Daech
    Le ministre irakien de la Défense conduit personnellement des frappes sur Daech
    Tags:
    décès, terrorisme, coalition anti-Daech, Etat islamique, Syrie, Irak, États-Unis
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik