International
URL courte
2412
S'abonner

Malgré l'annonce d'une trêve initiée par la Russie, forces gouvernementales et groupe islamistes poursuivent frappes et pilonnages dans l'est de la ville.

La ville d'Alep en Syrie
© Sputnik . Mikhail Voskresensky
Les bombardements meurtriers ont repris dans la métropole d'Alep, quelques heures après l'annonce par la Russie de l'entrée en vigueur d'une nouvelle trêve temporaire dans cette ville dévastée par les combats.

Ces derniers mois, de nombreuses trêves ont été annoncées dans Alep, ville divisée du nord de la Syrie, mais le front s'est à nouveau embrasé. Les habitants sont souvent victimes des tirs de roquettes des insurgés sur les quartiers gouvernementaux.

La Russie avait annoncé l'entrée en vigueur de la dernière trêve à partir de jeudi "00H01 (21H00 GMT mercredi)" et pour 48 heures, afin de "réduire le niveau de violence" dans la ville meurtrie.

Selon l'AFP, l'aviation des forces gouvernementales a d'ailleurs repris ses frappes dans l'après-midi de jeudi et en soirée sur les quartiers contrôlés par les groupes islamistes dans l'est de la ville. 

En riposte, ces derniers ont pilonné à l'artillerie lourde les quartiers ouest aux mains de l'armée.

Profitant des quelques heures de répit dans la matinée, les habitants du secteur rebelle avaient pu, pour la première fois depuis le début du ramadan, faire leurs achats.

Début juin, les quartiers est d'Alep se sont retrouvés assiégés après des frappes intenses sur la route Castello, seule route de ravitaillement pour ce secteur. Mais des véhicules parviennent à acheminer des provisions la nuit, à la faveur de l'obscurité.


Lire aussi:

Le Front al-Nosra s'approche d’Alep
Historique: le PSG se qualifie pour les demi-finales de la Ligue des champions pour la 1ère fois depuis 1995
La police biélorusse ouvre le feu, avec des fusils à pompe, sur des personnes criant depuis leurs balcons
Macron a appelé Poutine pour discuter du vaccin russe contre le Covid-19 et de la Biélorussie
Tags:
rupture, trêve, cessez-le-feu, combat, Front al-Nosra, Alep, Syrie
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook