Ecoutez Radio Sputnik
    Crimée

    L'UE prolonge d'un an les sanctions contre la Crimée

    © Sputnik. Sergey Malgavko
    International
    URL courte
    La Crimée, une région qui a décidé de redevenir russe (177)
    742682473

    L'Union européenne a prorogé vendredi d'un an les mesures de rétorsions décrétées à l'encontre de la Crimée et de la ville de Sébastopol, a annoncé le Conseil de l'Europe dans un communiqué.

    Le document précise qu'une telle mesure a été adoptée dans le cadre de la stratégie de non-reconnaissance de l'"annexion" de la Crimée par la Russie.

    Les sanctions qui ont été prorogées jusqu'au 23 juin 2017 interdisent l'importation de produits fabriqués dans la péninsule et tout investissement, toute coopération dans le secteur du tourisme ainsi que l'exportation vers la Crimée de certains biens et services. En outre, les navires européens ne peuvent pas faire escale dans les ports de Crimée.

    L'interdiction s'applique par ailleurs sur l'exportation, vers des entreprises de Crimée ou pour un usage en Crimée, des biens et technologies relatifs aux secteurs des transports, des télécommunications et de l'énergie ou utilisés dans l'exploration pétrolière, gazière et minière.

    La Crimée et Sébastopol ont été rattachés à la Russie à la suite d'un référendum tenu en mars 2014. 96,77% des Criméens et 95,6% des habitants de la ville de Sébastopol (ville criméenne avec un statut particulier) ont voté pour le rattachement à la Russie. La péninsule avait été "offerte" à l'Ukraine par Nikita Khrouchtchev en 1954. Aujourd'hui, l'Ukraine continue de considérer ce territoire comme le sien. La majorité des pays occidentaux soutiennent la position de Kiev et ont introduit des sanctions en 2014.

    Dossier:
    La Crimée, une région qui a décidé de redevenir russe (177)

    Lire aussi:

    La Crimée, vue par un Britannique
    Un parlement de plus examinera l’appel à reconnaître la Crimée russe
    La Crimée bientôt reconnue russe par la Ligurie ?
    Des sénateurs italiens se rendent en Crimée sans se soucier de l'ire de Kiev
    Marine Le Pen prête à reconnaître la Crimée russe si elle est élue présidente
    La Russie rétablira les systèmes de détection d'alerte missile en Crimée
    Tags:
    réunification, sanctions, Conseil de l'Europe, Union européenne (UE), Crimée, Europe, Ukraine, Russie
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik