International
URL courte
121793
S'abonner

Après la réunion des ambassadeurs des 28 pays de l’Union européenne, l’UE a décidé de prolonger de six mois les sanctions économiques contre la Russie imposées depuis 2014. Cependant, ces sanctions semblent nuire considérablement aux relations mutuelles.

Les sanctions qui concernent essentiellement les banques et les sociétés pétrolifères et gazières russes sont désormais prolongées de six mois par la décision de l'Union européenne. Gérard Bapt, député socialiste (PS), s'exprime à ce sujet dans un entretien accordé à Sputnik.

"Les sanctions sont toujours au mieux inutiles et au pire dommageables pour les peuples concernés. En particulier, les sanctions à l'égard de la Russie pénalisent l'agriculture française, désormais contrainte pour ses exportations, qui étaient pourtant très anciennes vers la Russie", déclare le député.

L'interlocuteur de Sputnik souligne la nécessité de relancer le dialogue entre l'Union européenne et la Russie et de ne pas remplacer la détente qui s'était instaurée depuis des années par une "espèce de guerre froide" qui ne profitera à personne.

Lire aussi:

UE: accord politique des 28 pour prolonger de six mois les sanctions contre la Russie
Vienne prône une levée progressive des sanctions antirusses
Sarkozy appelle à lever les sanctions antirusses
Les sanctions antirusses et 2 autres exigences pour que Belgrade adhère à l'UE
Tags:
agriculture, sanctions, Union européenne (UE), Gérard Bapt, Russie, France, Europe
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook