Ecoutez Radio Sputnik
    Deux psychologues admettent leur rôle dans les tortures de la CIA

    Deux psychologues admettent leur rôle dans les tortures de la CIA

    © East News. BRENNAN LINSLEY
    International
    URL courte
    5115

    Deux anciens psychologues de la CIA ont partiellement admis avoir conseillé de pratiquer la torture et des traitements inhumains sur des détenus, conduisant parfois à leur mort. Pendant environ huit ans, la CIA leur a versé 81 millions de dollars pour créer ce programme inhumain.

    Les psychologues James Mitchell et Bruce Jessen ont reconnu leur participation partielle à l'élaboration d'un document pour la CIA (Agence centrale de renseignement) intitulé "Identification et élaboration de mesures contre la résistance d'Al-Qaïda aux techniques d'interrogatoire: point de vue sur l'entraînement de résistance", rapporte RT.

    En 2015, une action en justice a été intentée par trois personnes qui ont accusé M.Mitchell et M.Jessen d'avoir élaboré, mis en œuvre et perpétré personnellement des tortures dans une "prison secrète" de la CIA.

    Après avoir nié toute connaissance des deux plaignants — Suleiman Abdullah Salim et Mohamed Ahmed Ben Soud — les psychologues ont partiellement admis leur rôle dans le sort d'Abu Zubaydah et de Gul Rahman. Ce dernier est mort de froid dans une prison secrète en Afghanistan en 2002 après avoir été immergé dans de l'eau et mis en cage semi-nu à des températures glaciales.

    Selon les psychologues, la CIA a demandé en avril 2002 à M.Mitchell "de fournir ses recommandations en temps réel pour vaincre la résistance d'Abu Zubaydah lors de l'interrogatoire".

    C'est M.Mitchell qui a enfin conseillé à la CIA de priver Abu Zubaydah de tout confort. Selon le psychologue, Zubaydah "retenait des informations". James Mitchell a conseillé de "perturber son sommeil et d'introduire du bruit dans la cellule du détenu" comme de la musique rock.

    "Les accusés admettent que pendant un certain temps, ils ont administré des coups au visage et à l'estomac, privé de sommeil et torturé par l'eau Zubaydah, et l'ont placé en confinement dans un espace exigu", ont  répondu les avocats dans psychologues.

    Le drapeau américain
    © East News. UPI Photo / eyevine
    Dans le cas de Gul Rahman, après avoir déterminé que le détenu résistait, M.Jessen lui a mis des gifles.

    Les psychologues ont également révélé que la CIA les avait payé généreusement pour leur aide dans la création du programme de torture — 1.800 dollars par jour, ce qui constitue 81 millions de dollars au cours de leur travail avec l'agence jusqu'en 2010.

    En dépit de leur implication directe, les psychologues ont indiqué qu'ils "manquaient de données pour expliquer pourquoi la CIA a fait cela", et qu'ils ignoraient le nombre de détenus interrogés. Dans le même temps, "d'après leurs informations et leurs convictions", les bandes vidéo des interrogatoires ont été détruites, ont-ils ajouté.

    Lire aussi:

    Clinton éclaboussée par un scandale impliquant la CIA et des islamistes
    Plus de torture à l’eau à la CIA, même sur l’ordre du président
    La CIA photographie des prisonniers nus avant de les envoyer à la torture
    Tags:
    interrogatoire, psychologue, tortures, CIA, États-Unis
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik