Ecoutez Radio Sputnik
    Illustration

    L'Italie freine la prorogation des sanctions antirusses

    CC BY-SA 2.0 / Sascha Erni / Hacked stop sign
    International
    URL courte
    Sanctions de l'Occident contre la Russie (342)
    62707612

    Les ambassadeurs des 28 pays membres de l'UE ont adopté le 21 juin la prolongation, pour six mois, des sanctions économiques décrétées contre la Russie durant l'été 2014. Or, certains pays freinent ce processus.

    Quoique les représentants permanents de l'UE aient approuvé la prolongation des sanctions contre la Russie, le gouvernement italien veut apporter des amendements au texte, "freinant" de nouveau ce processus, rapporte Radio Free Europe (RFE).

    Selon le site Web de RFE, le gouvernement italien veut qu'une clause portant sur la disposition de Bruxelles à réviser sa politique envers la Russie au cours de l'année 2016 y soit inclue.

    Comme le souligne l'observateur de RFE, c'est "au dernier moment" que les Italiens ont avancé cette revendication. Une démarche similaire avait déjà été entreprise par Rome l'année passée, lorsque l'UE examinait la prorogation des sanctions antirusses jusqu'à la fin du mois de juillet 2016.

    Contactés par RFE, les diplomates européens ont toutefois assuré que les sanctions allaient de toute façon être prorogées. Quant aux actions entreprises par Rome, elles ne feront que repousser jusqu'au sommet de l'UE, prévu les 28 et 29 juin, leur adoption définitive.

    Plus tôt dans la journée il avait été annoncé que la décision de prolonger les sanctions contre la Russie était également freinée par le parlement de la France, qui appelle à alléger les sanctions imposées contre Moscou.

    Dossier:
    Sanctions de l'Occident contre la Russie (342)

    Lire aussi:

    Sanctions: l'UE s'est mise au pied du mur, selon un député britannique
    Nadejda Savtchenko propose de lever progressivement les sanctions antirusses
    Les sanctions levées, Boeing va vendre une centaine d'avions à l'Iran
    Tags:
    sanctions antirusses, parlement, sanctions, Union européenne (UE), Rome, Europe, Italie
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik