Ecoutez Radio Sputnik
    grève contre TAFTA

    Brexit : Et le TAFTA dans tout ça ?

    © AFP 2018 Raymand Roig
    International
    URL courte
    21531

    La Grande-Bretagne s’est prononcée en faveur d’une sortie de l’Union Européenne, quelles répercussions doit-on attendre au niveau de l’économie européenne ? Et Quid du TAFTA ?

    Pour Charles Henri Gallois, responsable national du groupe de travail sur les questions économiques à l'UPR, en ce qui concerne les britanniques, le Brexit ne changera rien aux négociations autour du TAFTA:

    « Le Royaume-Uni qui est favorable à ce traité de libre-échange, va négocier lui-même un traité de libre-échange, directement avec les Etats-Unis, d'un point de vue britannique, ça ne va pas changer grand-chose. »

    Et si pour lui: « Le fait que le Royaume-Uni sorte de l'Union, ne remettra pas en cause le TAFTA. », de l'autre côté de la manche en revanche:
    « D'un point de vue français, la seule chose qui remettrait en cause le TAFTA, c'est que justement la France sorte de l'Union Européenne ».

    Et le secrétaire national du parti de gauche en charge des questions internationales et de défense. — très critique des accords de libre échange de type TAFTA — va plus loin encore, d'après Djordje Kuzmanovic la sortie de l'Europe du Royaume uni pourrait même accélérer le processus.

    "Il y a fort à parier qu'il y aura plutôt une tentative d'accélération pour faire signer ce traité, hors de la décision populaire évidemment".

    Djordje Kuzmanovic se dit pourtant satisfait d'une telle issue:

    "Même si nous ne sommes pas d'accord avec tous ceux qui étaient pour le Brexit en Grande Bretagne, mais une grande satisfaction de voir encore une fois le vote populaire rejeter l'Union Européenne telle qu'elle est construite — c'est-à-dire l'Union Européenne des traités de libre échange — qui vont contre les intérêts des peuples d'Europe et en particulier des classes populaires"

    Les opinions exprimées dans ce contenu n'engagent que la responsabilité de l'auteur.

    Lire aussi:

    Le scepticisme des Allemands contre le TTIP grandit
    Le TAFTA est-il mort-né?
    Hollande: "La France, à ce stade" des négociations, "dit non" au TTIP
    Fillon: "La France doit demander à l’UE d'arrêter la négociation du Tafta"
    Tags:
    Traité de partenariat transatlantique de commerce et d'investissement (TTIP), Royaume-Uni
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik