Ecoutez Radio Sputnik
     George Soros

    George Soros prédit une désintégration irréversible de l'UE

    © Flickr / Heinrich-Böll-Stiftung
    International
    URL courte
    Référendum sur le Brexit et réactions (2016) (188)
    541566

    Nouriel Roubini estime lui aussi que le Brexit présente une menace pour l'intégrité de l'Union européenne.

    Brexit en lettres
    © REUTERS / Clodagh Kilcoyne
    Selon le financier américain George Soros, la décision des Britanniques de se retirer de l'UE signifie "une désintégration pratiquement irréversible de l'UE".

    La décision du Royaume-Uni de sortir de l'UE portera préjudice à ce pays, a-t-il encore souligné dans l'article qu'il a écrit pour le site Project Syndicate. L'économie et la population de la Grande-Bretagne pâtiront beaucoup à court et à moyen terme, selon l'analyste.

    A présent, alors que le scénario catastrophique, que plusieurs appréhendaient, s'est matérialisé, la désintégration de l'Union européenne est "pratiquement irréversible", a-t-il martelé.

    Un pronostic similaire a été énoncé par l'économiste américain Nouriel Roubini lors du Forum économique mondial de Tianjin (Chine), relate Reuters. Cependant, le Brexit n'entraînera pas de nouvelle vague de récession ni de nouvelle crise financière, a rassuré l'expert qui avait prédit la crise économique de 2008.

    Quelques jours avant le référendum en Grande-Bretagne, M. Roubini a déclaré que la décision de quitter l'UE pourrait saper le bien-être du Royaume-Uni. "La Grande-Bretagne se sent beaucoup mieux au sein de l'UE", a-t-il écrit sur son compte Twitter.

    Dossier:
    Référendum sur le Brexit et réactions (2016) (188)

    Lire aussi:

    La plupart des Ecossais prêts pour l'indépendance
    Brexit: les fonctionnaires allemands avaient promis de se cuiter. Chose promise…
    Les partisans du Brexit s'imposent à l'Euro 2016
    Chevènement: le "Brexit" peut être un service rendu à l’Europe
    Tags:
    désintégration, Union européenne (UE), Nouriel Roubini, George Soros, Royaume-Uni
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik