Ecoutez Radio Sputnik
    François Hollande et Angela Merkel

    Paris et Berlin s'entendent pour agir vite après le Brexit

    © AP Photo / Christophe Ena
    International
    URL courte
    36427

    Malgré certaines prévisions, selon lesquelles la sortie de Londres de l'UE peut impliquer des procédures complexes, les autorités des deux pays affirment vouloir accélérer la séparation.

    La France et l'Allemagne sont d'accord pour aller vite dans la mise en oeuvre du "Brexit", rapporte Reuters citant le ministre français des Finances Michel Sapin.

    Le président français François Hollande est attendu lundi soir à Berlin pour y retrouver la chancelière allemande Angela Merkel, le chef du gouvernement italien Matteo Renzi, et le président du Conseil européen Donald Tusk, à la veille du Conseil européen.

    Prié de dire si François Hollande et Angela Merkel étaient sur la même ligne après la victoire du "Leave" au référendum au Royaume-Uni, Michel Sapin a répondu sur France 2: "On a des tempéraments différemment. Chacun sait bien la manière dont les Allemands essayent de raisonner sérieusement, ils ont raison, sur tous les sujets."

    "Il n'y a aucune différence entre la France et l'Allemagne s'agissant de la question, là, d'actualité: +Est-ce que la Grande-Bretagne doit aller vite?+ Oui", a-t-il poursuivi.

    "La France comme l'Allemagne disent: +la Grande-Bretagne a voté, elle a voté pour le Brexit, le Brexit doit se mettre en oeuvre dès maintenant+", a souligné le ministre français.

    Et d'ajouter: "On ne peut pas être dans l'a-peu près, dans l'indéfini".

    François Hollande portera ce message lundi, a-t-il précisé: "Il faut agir vite, il faut agir fort."

    Le 23 juin, les Britanniques se sont prononcés par référendum sur le maintien ou non du Royaume-Uni au sein de l'UE. Les premiers résultats ont été annoncés quelques minutes après la fermeture des bureaux de vote et donnaient les partisans du "Remain" gagnants. Toutefois, le résultat définitif a changé la donne. A 51,9% le pays a choisi de quitter l'UE. Un cas sans précédent.

    Auparavant, le directeur du centre Carnegie Europe Jan Techau a déclaré dans une interview à la chaîne CNN que les dirigeants de l'UE tenteraient de rendre la sortie du Royaume-Uni de l'Union Européenne "douloureuse" et compliquée  afin d'empêcher d'autres Etats membres de suivre l'exemple des Britanniques.


    Lire aussi:

    24.000 Nord-Coréens signent une pétition contre le Brexit
    Le Brexit vu de la Chine: à quand les conséquences?
    Brexit. Qui pour emboîter le pas au Royaume-Uni?
    Brexit: l'Ecosse entend rester au sein de l'UE
    Après le Brexit, l'idée d'une armée européenne refait surface
    Tags:
    sortie de l'UE, Union européenne (UE), Donald Tusk, Michel Sapin, François Hollande, Angela Merkel, France, Allemagne
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik