International
URL courte
47542
S'abonner

Les deux chambres du parlement ont ainsi refusé de suivre l'exemple des parlementaires français, qui ont adopté une résolution similaire.

La Chambre des députés et le Sénat italiens ont rejeté les projets de résolution sur la levée des sanctions antirusses.

Le document a été mis au point par les députés des mouvements d'opposition Cinq étoiles et Ligue du Nord sur la base de la résolution sur le même sujet adoptée auparavant par le conseil régional (parlement) de la région italienne de Vénétie.

Le projet de résolution prévoyait notamment d'"encourager et d'appuyer des initiatives visant à lever le régime des sanctions contre la Russie".

En outre, le document proposait d'intensifier "au sein d'institutions européennes compétentes" les efforts ayant pour but de développer la coopération entre les services spéciaux des deux pays afin de contrer le terrorisme.  

Lundi, le Sénat italien a quant à lui rejeté deux projets de résolution similaires également mis à l'ordre du jour par les Cinq étoiles et la Ligue du Nord. 

Commentant les résultats du vote au Sénat, le sénateur Paolo Tosato a déclaré que le gouvernement dirigé par le premier ministre Matteo Renzi  s'est montré irresponsable en refusant de soutenir les projets en question puisque les sanctions antirusses "constituent une véritable folie".

Début juin, le Sénat français a voté une résolution appelant l'Union européenne à alléger progressivement le régime de sanctions décrété à l'encontre de Moscou pour son implication présumée dans le conflit dans le sud-est de l'Ukraine. Au total, 302 sénateurs se sont prononcés en faveur du document, alors que 16 ont voté contre.


Lire aussi:

Sanctions antirusses: la position de la France effraye Kiev
Proroger les sanctions antirusses? La France paralyse l’UE!
Vienne prône une levée progressive des sanctions antirusses
Sarkozy appelle à lever les sanctions antirusses
Tags:
sanctions antirusses, projet de résolution, parlement italien, Cinq étoiles, Ligue du Nord (parti italien), Italie, France
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook