Ecoutez Radio Sputnik
    L'explication du Brexit par TomoNews

    Le Brexit pour les nuls… en mode troisième degré

    © Photo. Facebook / capture d'écran
    International
    URL courte
    0 83
    S'abonner

    Des millions de gens partout dans le monde ont cherché le moyen idéal pour déverser tout leur sarcasme à propos des résultats du récent référendum britannique. Voici leur heure de gloire.

    Le média taïwanais TomoNews, spécialisé dans les animations sur les actualités, a publié une vidéo qui explique les causes et les conséquences du Brexit pour les nuls.

    La séquence commence avec le jour de vote: "52% d'électeurs ont voté pour quitter le bloc européen de 28 membres… oh, attendez, de 27 membres, contre 48% qui voulaient rester", raconte le média.

    La défaite s'est avérée être un coup énorme pour David Cameron, qui prônait le maintien dans l'UE. Après l'échec de son camp, il a annoncé sa démission, mais il assurera la transition jusqu'en octobre. Le TomoNews ironise sur la démission de M.Cameron, qui constitue une bonne nouvelle pour son ex — meilleur ami, l'ex-maire de Londres, Boris Johnson, qui est prêt à prendre la tête du Parti conservateur, plus divisé que jamais. Il n'y a vraiment pas de place pour l'amitié en politique, hein?

    Puis, le site explique la cause principale du Brexit: les partisans de la campagne du "casse-toi, pauvre c***" voulaient que les migrants… "se cassent, pauvres, c***" du Royaume-Uni.

    Le vote a plongé les marchés financiers dans la tourmente. La Livre sterling a plongé de 11% contre le billet vert. Peut-être les Britanniques doivent-ils maintenant appeler la Livre l'Once?

    Les électeurs écossais ont massivement soutenu le maintien dans l'UE (62% contre 38%), ce qui pose problème si l'Écosse va rester au sein du Royaume-Uni. Le portail rappelle qu'en 2014, les Écossais avaient voté pour rester au sein du Royaume-Uni, mais Nicola Sturgeon, le leader du Parti national écossais, a déclaré qu'un second référendum sur l'indépendance écossaise était désormais "très probable".

    "Eh bien, au moins nous pourrons regarder la suite de Braveheart, que nous avons tous tellement attendu. LIBERTE!", conclut le TomoNews se référant au film qui raconte la vie de William Wallace, héros et symbole de l'indépendance écossaise, incarné par Mel Gibson.

    Lire aussi:

    L’ironie de la pétition contre le référendum sur le Brexit
    Après le Brexit, une recrudescence de racisme au Royaume-Uni?
    Edimbourg à la place de Londres: l'UE voit en l'Ecosse son 28e membre
    Tags:
    sortie de l'UE, Union européenne (UE), Royaume-Uni
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik