Ecoutez Radio Sputnik
    L'explosion à l'aéroport d'Istanbul

    Le monde politique condamne l'attentat à l'aéroport Atatürk d'Istanbul

    © REUTERS / Osman Orsal
    International
    URL courte
    Attentat à l'aéroport d'Istanbul (16)
    919

    La Turquie est à nouveau frappée, et les politiques du monde entier condamnent à l'unanimité l'attentat sanglant et appellent à s'unir contre la menace terroriste.

    Le triple attentat meurtrier qui a secoué mardi Istanbul a suscité des réactions rapides des hommes politiques. Le président français François Hollande a "condamné fermement" un "acte abominable", lors d'une conférence de presse, à l'issue du premier jour du sommet européen à Bruxelles.

    Le ministre français des Affaires étrangères Jean-Marc Ayrault a tweeté qu'il était choqué et que le consulat français à Istanbul etait prêt à travailler avec la Turquie.

    Le secrétaire général de l'ONU Ban Ki-moon a lui aussi réclamé une coopération internationale accrue pour combattre de tels actes espérant "que les auteurs de ce crime seront identifiés et poursuivis en justice". Dans un communiqué, M. Ban exprime "sa profonde sympathie et ses condoléances" aux familles des victimes et au gouvernement turc. Il a déclaré "se tenir fermement aux côtés de la Turquie face à cette menace" et il souligne "la nécessité d'intensifier les efforts régionaux et internationaux pour lutter contre le terrorisme et l'extrémisme violent".

    Le ministre allemand des Affaires étrangères Frank-Walter Steinmeier a déclaré qu'il était choqué quand il avait entendu les actualités. "Nos pensées vont au peuple de la Turquie. L'Allemagne est avec eux".

    Le président du Comité des affaires étrangères du Conseil russe de la Fédération Konstantin Kossatchev a tenté d'expliquer la cause de ces attentats meurtriers sur sa page Facebook.

    "L'attentat visait également les tentatives du gouvernement turc de renouer le contact avec l'Israël et la Russie. On dirait qu'on prévient la Turquie pour qu'elle ne participe pas au front anti-terroriste commun qui est en train de se créer par les efforts, et notamment par les efforts de la diplomatie russe". Le parlementaire a déclaré que la tragédie à l'aéroport d'Istanbul "n'éloignerait pas, mais rapprocherait" le dialogue entre la Turquie et la Russie. "Malgré tout, nous sommes solidaires avec le peuple turc", a-t-il conclu.

    La Maison blanche a condamné "l'attentat dans les termes les plus fermes" et a assuré la Turquie de son soutien. Selon le secrétaire d'Etat américain John Kerry Washington suivra de près la situation à Istanbul.

    Le triple attentat d'Istanbul a suscité des réactions rapides des deux candidats présumés à l'élection présidentielle du 8 novembre aux Etats-Unis, illustrant l'importance des thèmes sécuritaires dans la campagne.

    Pour l'ex-secrétaire d'Etat démocrate Hillary Clinton, l'attaque contre l'aéroport d'Istanbul rappelle que les Etats-Unis ne "peuvent pas se désengager" face à la menace. "L'attentat d'aujourd'hui à Istanbul ne fait que renforcer notre volonté de défaire les forces du terrorisme et du djihadisme radical dans le monde entier", a-t-elle déclaré dans un communiqué.

    Tous les Américains sont unis avec le peuple turc contre cette campagne de haine et de violence.

    Donald Trump, qui s'est prononcé contre l'immigration issue de pays ayant un "passé avéré" de terrorisme, a jugé lui que l'attentat était le signe que "la menace terroriste n'a jamais été aussi grande".

    "Nos ennemis sont violents et sans merci et ils mettront tout en œuvre pour tuer ceux qui ne se plient pas à leur volonté. Nous devons prendre des mesures maintenant pour protéger l'Amérique des terroristes, et faire tout ce qui est en notre pouvoir pour améliorer notre sécurité", a-t-il déclaré.

    Une autre attaque terroriste, cette fois en Turquie. Le monde ne comprendra-t-il jamais ce qui se passe? Si triste.

    Le Secrétaire général de l'Otan Jens Stoltenberg a aussi présenté ses condoléances au peuple turc.

    Je condamne les attaques à l'aéroport Atatürk d'Istanbul. Mes pensées sont avec les familles des victimes, des blessés et les Turcs.

    Le président kenyan Uhuru Kenyatta a également soutenu le président turc et toute la population du pays en ces temps difficiles.

    J'offre des mots de réconfort à mon frère président @RT_Erdogan et le peuple turc. Le Kenya est solidaire avec vous. Soyez forts.

    "Le Canada condamne fermement l'attentat en Turquie. Mes pensées vont aux victimes et notre solidarité, à nos alliés contre le terrorisme", s'est prononcé le premier ministre canadien Justin Trudeau sur son compte Twitter.

    La Belgique, qui a également subi récemment une attaque terroriste, a condamné l'attaque meurtrière et compatit avec les victimes.

    "Nos pensées sont avec les victimes des attentats à l'aéroport d'Istanbul. Nous condamnons ces actes atroces de violence à Istanbul ", a déclaré le premier ministre belge Charles Michel sur son page Twitter.

    La chef de la diplomatie européenne Federica Mogherini a décrit l'attaque meurtrière comme "une autre attaque terroriste tragique en Turquie. L'UE reste avec le peuple turc. Notre cœur est avec eux tous".

    Le premier ministre australien Malcolm Turnbull a exhorté les Australiens à rester unis face aux attentats, soupçonnés d'être liés à l'Etat islamique.

    "C'est un jour très triste pour les gens qui aiment la liberté, comme nous et le peuple turc", a-t-il déclaré aux journalistes à Sydney.

    Le président turc Recep Tayyip Erdogan a rapidement exhorté la communauté internationale à une "lutte commune" contre le terrorisme, dans un communiqué.

    "Cette attaque, qui s'est déroulée pendant le mois du ramadan, montre que le terrorisme frappe sans considération de foi ni de valeurs", a dit le chef de l'Etat.

    Au moins 41 personnes, dont des étrangers, ont été tuées et 147 blessées mardi soir dans un triple attentat-suicide à l'aéroport international Atatürk d'Istanbul, le plus meurtrier dans la métropole turque déjà visée trois fois cette année.

    Dossier:
    Attentat à l'aéroport d'Istanbul (16)

    Lire aussi:

    L'attentat d'Istanbul fait 36 morts, les indices pointent vers l'EI
    L'attentat d'Istanbul: Erdogan exhorte à une "lutte commune" contre le terrorisme
    Attentats à l'aéroport Ataturk: vidéo de l'explosion d'un terroriste-kamikaze
    Le randonneur français disparu en Italie retrouvé mort, selon des médias italiens
    Tags:
    condoléances, attentat, aéroport Ataturk d'Istanbul, Federica Mogherini, Hillary Clinton, John Kerry, Konstantin Kossatchev, Frank-Walter Steinmeier, Ban Ki-moon, François Hollande, Jean-Marc Ayrault, Istanbul, Turquie
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik