International
URL courte
Référendum sur le Brexit et réactions (2016) (188)
13220
S'abonner

Les accords franco-britanniques du Touquet sur l'immigration à Calais ne seront pas remis en cause après le vote des Britanniques sur le "Brexit", mais on peut améliorer la situation des migrants, a déclaré mercredi François Hollande.

Ces accords, signés en 2010, ont pour principal objet de situer la frontière franco-britannique, et donc les contrôles, à Calais, afin de mieux maîtriser les flux migratoires.

"Remettre en cause l'accord du Touquet au prétexte que le Royaume-Uni a voté le "Brexit" (…) n'a pas de sens", a déclaré le président français cité par Reuters à l'issue d'une rencontre entre les 27 — les 28 pays de l'Union sans le Royaume-Uni — à Bruxelles.

"Ce qui doit peut-être être revu, c'est comment mieux fonctionner entre Royaume-Uni et France pour améliorer la situation de ces migrants, des mineurs", a-t-il ajouté.

Xavier Bertrand, le président Les Républicains de la région Hauts-de-France, a demandé au gouvernement français de dénoncer les accords du Touquet au lendemain du vote des Britanniques pour déplacer la frontière au Royaume-Uni. 

Dossier:
Référendum sur le Brexit et réactions (2016) (188)

Lire aussi:

Brexit: la maire de Calais propose la création d'un camp de réfugiés outre-Manche
La police française utilise du gaz lacrymogène contre les migrants près de Calais
Migrants à Calais: 300 m de clôtures supplémentaires installées d'ici l'été
Calais: nouvelles intrusions de migrants sur la rocade portuaire
Tags:
migrants, frontière, François Hollande, Calais, Royaume-Uni, France
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook