Ecoutez Radio Sputnik
    Le président élu des Philippines, l'avocat populiste Rodrigo Duterte

    Le "Donald Trump philippin", tout nouveau président, prête serment

    © AP Photo / Aaron Favila
    International
    URL courte
    4173

    Le nouveau chef de l’État philippin Rodrigo Duterte s'en prend aux élites et promet de combattre la corruption.

    Le nouveau président des Philippines, Rodrigo Duterte, a prêté serment jeudi, promettant de mener une bataille "soutenue" contre le crime et annonçant qu'il ne tolérerait pas la corruption, rapporte Reuters.

    Dans son discours d'investiture, le 16e président de l'archipel, élu le 9 mai dernier, a évoqué une crise de confiance dans les élites du pays et a souligné que la population avait soif de changement.

    Âgé de 71 ans, l'ancien maire de Davao, une ville du sud, qui effectuait ses premiers pas sur la scène politique nationale à l'occasion du scrutin présidentiel, n'a pas mâché ses mots contre les élites politiques. Ses attaques et le ton agressif de ses discours lui ont valu le surnom de "Donald Trump philippin". 


    Lire aussi:

    Quand un président vend son yacht pour verser prestations et salaires
    Un otage canadien décapité par les djihadistes aux Philippines
    Des sénateurs philippins contre l’accord militaire avec les USA
    Le président philippin compare la Chine à l'Allemagne nazie
    Tags:
    investiture, serment, président, Rodrigo Duterte, Davao, Philippines
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik