International
URL courte
9547
S'abonner

Pékin lance une réforme en profondeur de son Armée populaire de libération (APL) pour en faire une force puissante et moderne, capable de remportr les victoires à l'ère de l'informatique.

La Chine doit créer une armée moderne et disciplinée, capable de gagner les guerres, a déclaré vendredi le président Xi Jinping.

"La création d'une armée qui correspondrait  au statut  international de notre pays est un objectif stratégique. Nous devons  joindre le développement économique au développement de la défense, transformer l'armée pour la rendre moderne et standardisée (…) Nous devons promouvoir les réformes dans le domaine militaire afin de créer une armée disciplinée et capable de remporter les victoires", a annoncé le chef de l'Etat chinois intervenant à une réunion solennelle à l'occasion du 95e anniversaire du Parti communiste chinois.

Le président chinois a par ailleurs souligné que la Chine s'en tenait à la stratégie de la "défense active" ne voulant pas attaquer les autres et montrer ses "muscles". Selon lui, le contraire ne ferait peur à personne.

En septembre, le chef de l'Etat chinois a annoncé la suppression de 300.000 postes — sur 2,3 millions – au sein des effectifs de l'armée chinoise, la plus grande du monde.

Selon la ligne directrice de la réforme militaire, son objectif global consiste à enregistrer des progrès et à réaliser des résultats concrets, avant 2020, dans l'administration militaire et le commandement opérationnel conjoint, dans l'optimisation de la structure militaire et la construction d'une armée moderne aux caractéristiques chinoises qui pourra gagner les guerres à l'ère de l'informatique.

Lire aussi:

L’armée chinoise déclare la guerre au surpoids
L’armée chinoise vaincra-t-elle l’armée française ?
Cinq morts, dont un enfant, et des blessés en Allemagne où une voiture a foncé sur des piétons - images
Ces armes russes qui font de l’Algérie une puissance militaire régionale
Tags:
réformes, Armée populaire de libération (Chine), Xi Jinping, Chine
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook