International
URL courte
15225
S'abonner

Selon la chancelière fédérale Angela Merkel, l’Allemagne prépare un renforcement militaire sans précédent, alors que la Bundeswehr signale un trou de plus de quatre milliards d'euros dans son budget.

La chancelière Angela Merkel a déclaré que l'Allemagne augmenterait de façon significative ses dépenses de défense pour faire face aux "menaces extérieures", mais plus de quatre milliards d'euros manquent à présent dans le budget de la Bundeswehr, rapporte le quotidien Bild, se référant au député Les Verts Tobias Lindner.

"Il faut qu'entre un pays comme l’Allemagne qui dépense actuellement 1,2% de son produit intérieur brut (PIB) à la défense et un pays comme les Etats-Unis qui déboursent 3,4% de son PIB pour la défense, il y ait un rapprochement", a déclaré récemment Mme Merkel.

L'édition rappelle cependant qu'alors que la Bundeswehr a demandé 14,2 milliards supplémentaires pour 2017, elle ne recevra que 10,2 milliards d'euros, ce qui remet en question la modernisation et un rééquipement massif de l'armée allemande promis par Mme la Chancelière. 

Qui plus est, un tel financement ne permettra ni à court ni à moyen terme à l'Allemagne de consacrer à la défense 2% du PIB, préconisés par l'Otan. Ainsi, en 2017, le pays ne dépensera pour sa défense que 1,2% du PIB, et dans les années qui viennent, ces dépenses diminueront encore plus. 

Armes à feu
© AP Photo / Jacquelyn Martin, File

La chancelière allemande Angela Merkel est d'avis que l'Union européenne "n'est pas en mesure de se protéger contre les menaces extérieures et ne peut pas compter uniquement sur le partenariat transatlantique avec les Etats-Unis". 

De son côté, l'armée ne cesse d'insister sur l'augmentation du financement. Le chargé de mission du Bundestag pour la Bundeswehr, Hans-Peter Bartels, a déclaré en janvier dernier que, faute de financement décent, l'armée allemande manque pratiquement de tout. 

Le secrétaire général de l'Otan Jens Stoltenberg prétend que l'augmentation des dépenses militaires dans les pays européens de l'Alliance serait dictée par la "menace russe". Le Kremlin déclare pour sa part que la Russie ne se laissera pas entraîner dans la course aux armements, mais réagira en conséquence à des menaces éventuelles pour sa sécurité.

Lire aussi:

La Bundeswehr convaincue de prodigalité aux dépens des contribuables
Les Allemands protestent contre une intervention de la Bundeswehr en Syrie
La Bundeswehr en Afghanistan : une présence qui risque de s'éterniser
Un film américain anti-avortement diffusé par C8 suscite une polémique, deux doubleurs refusant de participer
Tags:
dépenses militaires, financement, défense, Bundeswehr (armée allemande), Bundestag, OTAN, Hans-Peter Bartels, Tobias Lindner, Jens Stoltenberg, Angela Merkel, Allemagne, États-Unis
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook