Ecoutez Radio Sputnik
    La peau noire n'est pas une arme

    "Peut-on lutter contre le racisme si certains ignorent le problème?"

    © Flickr/ Johnny Silvercloud
    International
    URL courte
    10010

    Alton Sterling est devenu la 558e victime des exactions policières aux Etats-Unis en 2016, alors que seulement six mois se sont écoulés depuis le début de l'année… Un récent sondage a révélé l'ampleur du racisme dans ce pays réputé tolérant.

    Mardi matin, à Baton Rouge, en Louisiane, deux policiers blancs sont venus dans une épicerie suite à un appel anonyme déclarant qu'un homme vêtu d'une chemise rouge qui vendait des CD l'avait menacé avec une arme à feu. Suite à une courte confrontation, un officier a tiré et tué Alton Sterling, un homme noir de 37 ans père de trois enfants, à l'extérieur du magasin.

    "Sa main n'était pas dans sa poche, et il n'avait pas d'arme", a fait valoir le propriétaire du magasin, qui connaissait la victime depuis cinq ans. "Ils n'avaient pas à l'abattre. Ils auraient pu gérer ça différemment".

    La tuerie a déclenché une vague de protestations accusant la police américaine de violence contre les Noirs.

    Une enquête du magazine Fusion a révélé que le racisme faisait rage aux Etats-Unis, la plupart de la population blanche américaine niant le fait que les Noirs sont maltraités.

    Quelques chiffres: selon un sondage, plus d'un tiers des Blancs pensent que le problème du racisme aux Etats-Unis est déjà résolu, alors que 88% des Noirs disent qu'il faut faire davantage.

    "La police réussit à désamorcer, désarmer et ne pas tuer des Blancs chaque jour", déclare le magazine.

    84% des Noirs disent qu'ils sont traités moins bien par la police. 50% des Blancs sont d'accord avec cette allégation.

    64% des Noirs estiment qu'ils sont traités moins bien au travail. Seulement 22% des Blancs le pensent.

    Enfin, 66% des Noirs pensent qu'ils sont traités moins bien quand ils font une demande de prêt ou d'hypothèque. Un quart des Blancs sondés sont d'accord sur ce point.

    "Peut-on lutter contre le racisme si certains ignorent le problème?", conclut le magazine.

    Lire aussi:

    Une vague de racisme à Londres après le Brexit
    Des propos racistes sur des gâteaux au chocolat? La police américaine intervient!
    Accusée de racisme, l'Académie des Oscars se réforme
    Un «souvenir» de vacances illégal pourrait coûter leur liberté à deux Français
    Tags:
    discrimination raciale, racisme, noir et blanc, violations, police, États-Unis
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik