Ecoutez Radio Sputnik
    Ours blanc dans un zoo

    L'ours le plus triste au monde décédé en Argentine

    © Sputnik . Alexander Kryazhev
    International
    URL courte
    2216
    S'abonner

    L'animal avait été au centre d'une campagne menée par Greenpeace, qui avait réuni des milliers de signatures, pour réclamer son transfert vers le Canada.

    Le dernier ours blanc en captivité en Argentine est décédé dimanche dernier.

    L'animal, nommé Arturo, est mort de vieillesse dimanche dernier à l'âge de 31 ans. Arturo a été surnommé "l'ours le plus triste au monde" car il est resté dépressif depuis la mort de sa compagne.

    L'ours est né aux Etats-Unis et a été transféré en Argentine à l'âge de 8 ans. En 2014, Greenpeace a organisé une campagne appelant à envoyer Arturo vers un zoo du Canada dont le climat lui convenait mieux. Selon le journal britannique Telegraph, cette initiative a été appuyée par plus de 500.000 personnes, mais les médecins ont constaté que l'ours était trop vieux pour un tel voyage.

    Le zoo a précisé que l'ours était décédé d'une défaillance générale de son organisme, se trouvant déjà très affaibli en raison de son âge avancé, selon l'AFP. L’espérance de vie des ours polaires est de 15 à 30 ans.

    L'établissement, qui compte environ 2.000 animaux sur un espace de 48 hectares, a été fermé au public après le décès de 64 d'entre eux entre décembre et mai. L'enquête a montré que la présence de bactéries et le confinement de la plupart des espèces avaient déclenché cette hécatombe.

    Greenpeace réclame désormais que le zoo de Mendoza soit transformé en éco-parc, une option étudiée par le gouvernement régional.


    Lire aussi:

    Elle accouche en pleine taïga au milieu des ours
    Un ours la tête coincée dans une boîte sauvé en Alaska
    Le bébé ours sauvé
    Un ours sabote les exercices militaires de 3.000 soldats finlandais
    Tags:
    décès, ours, Greenpeace, Arturo, Canada, États-Unis, Argentine
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik