Ecoutez Radio Sputnik
    Brexit

    Brexit: le cabinet Cameron exclut un second référendum

    © AP Photo / Tim Ireland
    International
    URL courte
    Référendum sur le Brexit et réactions (2016) (188)
    5280

    Les Britanniques ne revoteront pas sur le Brexit, le gouvernement ayant opposé une fin de non-recevoir à une pétition appelant à la tenue d'un second référendum après celui du 23 juin.

    Le gouvernement britannique a répondu samedi au plus de quatre millions de citoyens ayant signé une pétition pour appeler à l'organisation d'un second référendum sur la sortie ou le maintien du Royaume-Uni au sein de l'Union européenne, leur signifiant qu'il n'y aurait pas de second vote. 

    "Le référendum a été l'une des plus grandes expériences de démocratie dans l'histoire britannique qui a permis à plus de 33 millions de personnes de s'exprimer", a déclaré le premier ministre David Cameron devant le parlement le 27 juin dernier. 

    Le gouvernement britannique a reproduit ces propos de David Cameron dans sa réponse à la pétition. 

    "Nous devons désormais nous préparer au processus de sortie de l'Union européenne", stipule le texte. 

    Cette pétition appelle notamment "le gouvernement à appliquer une règle qui veut que si un vote en faveur du maintien ou de la sortie (de l'UE, ndlr) est basé sur moins de 60% des votants avec un taux de participation inférieur à 75%, alors il doit y avoir un autre référendum". 

    David Cameron a pris la décision de démissionner du poste de premier ministre après la publication des résultats du référendum tenu le 23 juin dernier qui avait soutenu la sortie du pays de l'Union européenne.

    Dossier:
    Référendum sur le Brexit et réactions (2016) (188)

    Lire aussi:

    Brexit: la pétition pour un nouveau référendum dépasse 4 millions de signatures
    Une pétition contre le référendum sur le Brexit qui arrive un peu trop tard?
    Un nouveau journal pour les opposants au Brexit sort au Royaume-Uni
    Tags:
    parlement, premier ministre, gouvernement, pétition, Union européenne (UE), David Cameron, Royaume-Uni
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik