International
URL courte
3525
S'abonner

La Russie est préoccupée par le fait que l'envoyé spécial de l'Onu pour la Syrie Staffan de Mistura rechigne à sa mission et ne convoque pas un nouveau round de négociations inter-syriennes.

"Nous sommes préoccupés par le fait que ces derniers temps l'émissaire du secrétaire général de l'Onu Staffan de Mistura rechigne à sa tâche, ne convoque pas un nouveau round de négociations inter-syriennes et commence à faire des déclarations publiques invitant la Russie et les Etats-Unis à s'entendre sur la façon de mener les affaires en matière de règlement politique en Syrie, après quoi l'Onu réunira un nouveau round de négociations inter-syriennes. Une telle approche n'est pas correcte", a déclaré le ministre russe des Affaires étrangères Sergueï Lavrov à l'issue des négociations avec son homologue azerbaïdjanais.

Les dernières négociations inter-syriennes se sont tenues à Genève en avril dernier. En deux semaines l'émissaire de l'Onu Staffan de Mistura n'est pas parvenu à organiser de contacts directs entre les représentants de Damas et de l'opposition. Les consultations prévues pour le mois de mai n'ont pas eu lieu. Aucune date concrète n'est fixée en dépit de nombreux appels à leur reprise.


Lire aussi:

"Moscou et Washington détermineront les négociations syriennes"
Négociations syriennes suspendues, l'opposition menace de les boycotter
L'attentat à Damas, une tentative de saboter les négociations syriennes
Négociations syriennes: esquisse de compromis entre Washington et Moscou
Tags:
reprise, négociations inter-syriennes, ONU, Sergueï Lavrov, Staffan de Mistura, Damas, Syrie
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook