International
URL courte
2240
S'abonner

Des marchands d'armes se réunissent au Royaume-Uni pour le salon aéronautique de Farnborough, un événement important et prestigieux dans la sphère du commerce d'articles de défense. Le salon a attiré plus de 80 délégations de 50 pays, ainsi que des manifestants qui sont venus crier leur colère face à la vente d'armes à l'Arabie saoudite.

Le salon s'est ouvert ce lundi dans le Science Museum à Londres. L'organisation de charité Campagne contre le trafic d'armes (Campaign Against Arms Trade, CAAT) a organisé des manifestations devant le musée.

"La science et l'éducation sont essentielles pour notre société et beaucoup plus importantes lorsqu'il s'agit des sacrifices au nom de la vente d'armes", a déclaré à Sputnik le porte-parole de CAAT Andrew Smith.

"Ils ne peuvent pas mettre la science d'un côté tout en applaudissant les marchands d'armes et les violations des droits de l'homme dans l'un des musées les plus visités de Grande-Bretagne, alors que les marchands d'armes utilisent le Science Museum justement à cause de son prestige. C'est juste un endroit qui leur servira à faire des affaires ce soir", a estimé le porte-parole.

Manifestation contre la vente d'armes à l'Arabie saoudite devant le Science Museum à Londres
© Photo. CAAT
Manifestation contre la vente d'armes à l'Arabie saoudite devant le Science Museum à Londres

Le salon a été inauguré quelques jours après que la Haute Cour de justice du Royaume-Uni, alarmée par les campagnes de CAAT, avait jugé que la décision du gouvernement britannique de continuer d'armer l'Arabie saoudite devrait subir un contrôle judiciaire.

Depuis l'année dernière, le royaume du Golfe a été impliqué dans une campagne militaire au Yémen contre les Houthis qui, selon Human Rights Watch, entraînait toujours plus de morts parmi les civils, ce qui a été confirmé par l'Onu.

En utilisant des armes et des véhicules militaires fabriqués au Royaume-Uni, les forces saoudiennes violaient les droits de l'homme, signale CAAT. Ainsi, la Haute Cour devra déterminer dans son examen si les ventes d'armes à Riyad par le Royaume-Uni devraient être considérées comme une violation des lois britanniques et européennes sur l'exportation d'armes ou non.

"Nous appelons à mettre fin aux ventes d'armes à l'Arabie saoudite sur la base de nombreuses preuves que les armes britanniques sont utilisées pour violer le droit international humanitaire par l'Arabie saoudite au Yémen", a fustigé M. Smith.

De fait, Human Rights Watch a réussi à lier les armes britanniques vendues à des attaques particulières au Yémen. Il est clair que le Royaume-Uni, en armant l'Arabie saoudite, lui fournit non seulement un soutien militaire, mais aussi un soutien politique à ce qui constitue une véritable catastrophe humanitaire, résume l'interlocuteur de Sputnik.

Lire aussi:

500.000 internautes appellent l'UE à suspendre la vente d'armes à Riyad
Vente d’armes à l’Arabie Saoudite: Ottawa va-t-il honorer le contrat?
Facebook et Instagram bannissent la vente d’armes en ligne
L’Onu impose un embargo sur la vente d’armes aux Houthis
Le gouvernement canadien a-t-il menti sur la vente d'armes à l'Arabie saoudite?
Tags:
armements, ventes d'armes, manifestation, Human Rights Watch (HRW), Arabie Saoudite, Royaume-Uni, Yémen
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook