International
URL courte
Tentative de coup d'Etat militaire en Turquie (201)
13530
S'abonner

Les évènements en cours en Turquie inquiètent non seulement les pays voisins, mais aussi l’ensemble de la communauté internationale. Voici ce qu'ont déclaré différents responsables et organismes internationaux.

L'Iran, pays voisin, a rapidement fermé ses frontières avec la Turquie.

Le gouvernement grec suit la situation en Turquie avec "attention et sang-froid", a indiqué vendredi une source gouvernementale à Athènes.

En Syrie, des coups de feu de joie ont été entendus dans la capitale Damas après la nouvelle du coup d'Etat en Turquie. Les habitants sont sortis dans la rue pour fêter l'éventuelle destitution du président turc, selon des témoins.

Le ministère des Affaires étrangères de la Corée du Sud a recommandé à ses citoyens d'annuler les voyages prévus en Turquie. "Le gouvernement est gravement préoccupé par la situation résultant des actions d'une partie de l'armée turque", lit-on dans un communiqué.

Tayyip Erdogan
© REUTERS / Kayhan Ozer/Presidential Palace
Le Quai d'Orsay "appelle à éviter toute violence et à respecter l'ordre démocratique" en Turquie, dans un communiqué publié dans la nuit de vendredi à samedi. "Le ministère des Affaires étrangères et du Développement international (…) incite à nouveau les Français actuellement présents en Turquie à ne pas sortir".

Le président américain Barack Obama a appelé à soutenir le gouvernement "démocratiquement élu" de Recep Tayyip Erdogan, a rapporté la Maison blanche.

Le ministre britannique des Affaires étrangères, Boris Johnson, a indiqué avoir parlé à son homologue turc pour souligner le soutien de Londres au gouvernement démocratiquement élu de la Turquie.

​Le secrétaire général de l'ONU, Ban Ki-moon, a appelé au calme. Le secrétaire général de l'Otan, Jens Stoltenberg, en a fait de même suite à ses pourparlers avec le chef de la diplomatie turque.

​La chef de la diplomatie européenne Federica Mogherini a elle aussi appelé à la retenue et au respect des institutions démocratiques.

​Samedi, l'Union européenne a appelé à un "retour rapide à l'ordre constitutionnel en Turquie". Les difficultés persistantes du pays "ne peuvent être résolues par les armes", a souligné le président du Conseil européen Donald Tusk. Face à la tentative de putsch, "l'UE soutient totalement le gouvernement démocratiquement élu, les institutions du pays et l'Etat de droit", ont martelé dans un communiqué commun M. Tusk, le président de la Commission Jean-Claude Juncker, et Federica Mogherini.

Le Kremlin souhaite que la Turquie retrouve le chemin de la stabilité et de l'ordre. La priorité pour Moscou est d'assurer la sécurité des touristes russes, selon le porte-parole présidentiel Dmitri Peskov. Leur évacuation n'est pas possible pour le moment. Le chef de la diplomatie russe, Sergueï Lavrov, a conseillé aux Russes qui restent en Turquie de na pas quitter leur domicile et à ceux qui projetaient d'y passer leurs vacances de bien peser tous les risques.

"L'ordre démocratique doit être respecté en Turquie", a pour sa part déclaré Steffen Seibert, le porte-parole de la chancelière allemande Angela Merkel.

​Les événements en Turquie devraient dominer une réunion des ministres des Affaires étrangères de l'UE prévue lundi, et à laquelle assistera également le secrétaire d'Etat américain John Kerry, annonce l'AFP.

Dossier:
Tentative de coup d'Etat militaire en Turquie (201)

Lire aussi:

L’or noir sous pression suite à la tentative de putsch en Turquie
Tentative de coup d'état en Turquie: 1.563 militaires arrêtés
Сoup d’Etat en Turquie: le chaos s'installe dans les rues
Le Kremlin "extrêmement préoccupé" par la situation en Turquie
Tags:
réactions, coup d'Etat, Turquie
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook