International
URL courte
Tentative de coup d'Etat militaire en Turquie (201)
3178
S'abonner

Tout militaire lié ne serait-ce qu'indirectement au prédicateur musulman Fethullah Gülen, accusé par Ankara d'avoir organisé le putsch avorté, est menacé d'arrestation.

Le coup d'Etat raté en Turquie ayant été orchestré par des militaires, le gouvernement de Recep Tayyip Erdogan entamera des répressions massives contre les forces armées, ce qui aura un impact négatif sur leurs capacités, estiment des experts du centre d'analyse Stratfor.

Ainsi, il sera plus difficile pour Ankara d'utiliser les forces armées comme instrument visant à appliquer la politique nationale. En effet, les purges au sein de l'armée saperont son esprit combatif et aggraveront la désorganisation dans ses rangs, selon les analystes.

L'affaiblissement de l'armée empêchera la Turquie de faire face aux défis actuels, parmi lesquels figure la lutte contre le Parti des travailleurs du Kurdistan (PKK) ou l'éventuelle introduction des troupes turques en Syrie.

Le désordre dans l'armée turque pourrait nuire aux autres acteurs de la région. Notamment aux Etats-Unis, très dépendants de la Turquie qui sert de base pour leurs opérations militaires aériennes.

Qui plus est, tout militaire lié ne serait-ce qu'indirectement au prédicateur musulman Fethullah Gülen, ennemi juré du président turc accusé par Ankara d'avoir organisé le putsch, est menacé d'arrestation. Erdogan et ses consorts appréhendaient depuis longtemps un coup d'Etat, la Turquie ayant déjà subi ce type d'événements à quatre reprises depuis 1960. 

Dossier:
Tentative de coup d'Etat militaire en Turquie (201)

Lire aussi:

En Turquie, des putschistes lynchés par la foule
Le maire d’Ankara voit un lien entre l’avion russe et le putsch avorté
Tentative de coup d'Etat militaire en Turquie, pas de soutien kurde
En Turquie, une révision du travail des services secrets en perspective
Tags:
répressions, coup d'Etat, armée, tentative de putsch en Turquie (2016), Stratfor, Recep Tayyip Erdogan, Turquie
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook