International
URL courte
Référendum sur le Brexit et réactions (2016) (188)
2530
S'abonner

Les migrants de l'Union européenne qui arriveront au Royaume-Uni après le référendum mais avant la sortie officielle peuvent être expulsés. Cette information a été diffusée par le ministre du Brexit David Davis.

De telles règles concerneront les Européens qui viennent au Royaume-Uni aussi bien que les Britanniques qui partent dans les pays de l'UE, a-t-il souligné dans une interview au journal Daily Mail.

"Nous pouvons le surmonter. Il y a des solutions différentes", a-t-il déclaré.

Le ministre a également précisé qu'"il n'était pas exclu que le permis de séjour soit accordé à ceux qui ont déposé leur demande avant une date précise".

Il espère qu'"on réussira à régler cette question à des conditions favorables".

Le 23 juin, les Britanniques se sont prononcés par référendum sur le maintien ou non du Royaume-Uni au sein de l'UE. Les premiers résultats ont été annoncés quelques minutes après la fermeture des bureaux de vote et donnaient les partisans du "In" gagnants. Toutefois, le résultat définitif a changé la donne. A 51,9%, le pays a choisi de quitter l'UE. Un cas sans précédent.

Suite à la publication des résultats, le premier ministre David Cameron a annoncé sa démission.

Dossier:
Référendum sur le Brexit et réactions (2016) (188)

Lire aussi:

En surestimant les effets négatifs du Brexit, le FMI jouait son jeu
Après le Brexit, les Britanniques frappent à toutes les portes
George Soros: l'UE ne s'effondrera pas après le Brexit, sous quatre conditions
«J’ai fait une bêtise mais elle n’a pas souffert»: l’ex-compagnon de la femme tuée à Alençon se livre
Tags:
politique, migration, Union européenne (UE), David Davis, Royaume-Uni
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook