International
URL courte
13933
S'abonner

Federica Mogherini, haute Représentante de l'Union européenne pour la politique étrangère et de sécurité commune, a déclaré qu'aucun pays où il y a la peine de mort ne pouvait adhérer à l'Union européenne.

La haute Représentante de l'Union européenne pour la politique étrangère et de sécurité commune Federica Mogherini a déclaré qu'aucun pays ne pouvait adhérer à l'Union européenne s'il introduisait la peine de mort.

"Nous appelons au plein respect de l'ordre constitutionnel en Turquie. L'Union européenne souligne l'importance du maintien de l'Etat de droit dans ce pays", a-t-elle annoncé aux journalistes.

Federica Mogherini a également souligné qu'il fallait qu'Ankara respecte la démocratie, les droits de l'homme et les libertés fondamentales.

Berlin partage entièrement ce point de vue, a confirmé Steffen Seibert, le porte-parole du gouvernement allemand. 

"Un pays où il y a la peine capitale ne peut pas être membre de l'UE, et le rétablissement de la peine de mort en Turquie aurait pour conséquence l'arrêt des négociations sur l'adhésion", selon M.Seibert.

Cependant, la position des autorités turques à cet égard demeure incertaine. Ainsi, le premier ministre turc Binali Yildirim a assuré que la question de l'introduction de la peine capitale dans le pays serait résolue par des moyens légaux, tandis que le président turc Recep Tayyip Erdogan a déclaré qu'il ne pouvait pas tarder à introduire la peine de mort pour les participants de la tentative du putsch et que ce problème serait discuté avec l'opposition.

Le premier ministre turc a en outre ajouté que l'introduction de la peine de mort en Turquie ne serait envisageable qu'une fois que des modifications à la constitution du pays auront été apportées.

Lire aussi:

L'UE met en garde la Turquie contre la tentation d'une répression généralisée
Des F-16 vont patrouiller le ciel de la Turquie
Emeute en Turquie: une surprise pour les USA
«Un objet enfoncé dans le crâne»: un violent meutre de deux femmes à Paris
Tags:
putsch, Constitution, adhésion, démocratie, peine de mort, coup d'Etat, Union européenne (UE), Binali Yildirim, Steffen Seibert, Federica Mogherini, Recep Tayyip Erdogan, Turquie, Allemagne
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook