International
URL courte
28497
S'abonner

Les autorités thaïlandaises promettent d'éradiquer l'industrie du tourisme sexuel.

Selon Reuters, la ministre du Tourisme Kobkarn Wattanavrangkul estime que pour les étrangers son pays doit être désormais synonyme de tourisme de qualité.

"Nous voulons que l'industrie du tourisme sexuel disparaisse. Les touristes ne viennent pas en Thaïlande pour des choses pareilles. Ils viennent pour notre belle culture", a dit la ministre.

En Thaïlande, la prostitution est officiellement interdite. Cependant, selon un rapport du programme onusien destiné à coordonner la lutte contre la pandémie de VIH/sida ONUSIDA, en 2014 l'industrie en question employait quelque 123.500 personnes. Rien qu'à Pattaya, on compte des milliers de bars et de salons de massage qui sont de fait des maisons closes. Le pays tire de ces activités environ 10% de son PIB.

En plus, si le salaire journalier moyen est en Thaïlande de 8,59 dollars, dans l'industrie du sexe on peut gagner jusqu'à 85 dollars pour une seule rencontre avec un client.

Au premier trimestre 2016, la Thaïlande est devenue la destination que les Russes retenaient le plus souvent pour passer leurs vacances.


Lire aussi:

700.000 pilules de méthamphétamine découvertes dans une forêt en Thaïlande
En Thaïlande, le voleur des bijoux saoudiens se fait moine
Nestlé admet l'esclavage en Thaïlande
Traversée de l’Algérie avec un âne: le challenge qui passe mal sur les réseaux sociaux
Tags:
éradication, tourisme sexuel, ONUSIDA, Kobkarn Wattanavrangkul, Thaïlande
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook