International
URL courte
2600
S'abonner

Les cinq ans de guerre laissent des traces terribles dans les villes syriennes. Mais leurs habitants gardent espoir et continue de se battre pour un retour à une vie normale. Cela passe par le retour des touristes.

La partie nord de la Syrie a beaucoup souffert des attaques terroristes. Mais les villes qui y sont situées ont la claire intention de redonner vie au secteur touristique, jadis très fort dans cette région. C'est le cas des villes de Slanfah et de Kessab dans la province de Lattaquié: extrêmement meurtries par la guerre, elles choisissent la voie de la restauration active.

Les sites naturels autour de la ville syrienne de Slanfah
© Sputnik . Morad Saeed
Les sites naturels autour de la ville syrienne de Slanfah

Aujourd'hui, après la libération de 80% du territoire de la province de Lattaquié, la situation s'est améliorée de façon considérable. Quelques mois après la libération de cette ville touristique, sa population rouvre ses portes aux visiteurs. Les habitants n'ont plus peur.

Slanfah et Kessab, ainsi que d'autres localités autour de la rivière Al-Kabir Al-Shamali ont l'intention de recouvrer leur niveau touristique d'avant la guerre. Les petits bateaux qui peuvent embarquer jusqu'à 10 touristes afin de leur montrer les sites locaux ont déjà commencé à circuler sur la rivière.

La nature autour de la ville syrienne de Slanfah
© Sputnik . Morad Saeed
La nature autour de la ville syrienne de Slanfah

Slanfah attire déjà les touristes, essentiellement des Syriens, raconte Yassir, propriétaire d'un site touristique dans la ville, dans un entretien accordé à Sputnik.

"Les rues renaissent déjà, et les touristes sont plus nombreux qu'escomptés après la guerre. Les restaurants et les hôtels ont de nouveau ouvert leurs portes, parce qu'il n'y a plus la peur d'être pilonnés par les mortiers", indique l'interlocuteur de Sputnik.

Yassir déclare également que dans la ville de Kessab, on peut même voir des foules de touristes et que les sites touristiques sont, de manière générale, de plus en plus fréquentés.

Lire aussi:

Le visage féminin de la guerre en Syrie
Eviter à la Syrie le sort de l'Irak et de la Libye
La Syrie cherche à attirer de nouveau les touristes
Art pour la paix: elle cherche à redonner espoir aux enfants syriens
Tags:
crise syrienne, tourisme, Kessab, Syrie
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook