Ecoutez Radio Sputnik
    Journaliste russe Pavel Cheremet, a été tué aujourd'hui dans le centre-ville de Kiev, en Ukraine

    La liberté d'expression dans le viseur: les meurtres de journalistes en Ukraine

    © Sputnik . Stringer
    International
    URL courte
    Meurtre du journaliste russe Pavel Cheremet en Ukraine (11)
    9322
    S'abonner

    Au cours des deux dernières années écoulées depuis le coup d'Etat ukrainien de février 2014, plus d'une dizaine de journalistes ont été assassinés en Ukraine. Aujourd'hui, le journaliste russe Pavel Cheremet a été victime d'un nouvel attentat. Voici la liste des plus célèbres journalistes tués dans ce pays depuis le coup d'Etat de Maidan.

    Igor Korneliouk et son technicien du son Anton Volochine

    Les journalistes de la VGTRK (Compagnie d'État pan-russe de télévision et de radiodiffusion) ont péri le 17 juin 2014 près de la localité de Metalliste dans la région de Lougansk. Ils étaient en train de préparer un reportage consacré aux réfugiés fuyant le conflit ukrainien lorsqu'ils ont été la cible d'une attaque au mortier depuis le territoire contrôlé par les forces armées ukrainiennes. Anton Volochine est décédé sur les lieux tandis que son collègue, grièvement blessé, est mort à l'hôpital une demi-heure plus tard. Selon les témoins, une mine a explosé à côté des journalistes.

    Début juillet 2014, le comité d'enquête de la Fédération de Russie a accusé la pilote ukrainienne Nadejda Savtchenko du meurtre de ces journalistes. Comme l'a établi le tribunal, c'est Savtchenko qui aurait communiqué par téléphone la position précise des deux journalistes russes aux volontaires du bataillon Aidar. Ces derniers auraient soumis les journalistes à un tir de mortier fatal.

    La pilote a été plus tard arrêtée sur le territoire de la Russie, où elle tentait de pénétrer en se faisant passer pour une réfugiée.

    Le 22 mars 2016, le tribunal de Donetsk (région russe de Rostov-sur-le-Don, à ne pas confondre avec le Donetsk ukrainien) a condamné la pilote ukrainienne Nadejda Savtchenko à 22 ans de prison. Le 25 mai, le président russe Vladimir Poutine a signé un décret visant à gracier la pilote ukrainienne, à la demande des proches des journalistes assassinés.

    Anatoli Klian

    Le cameraman de Perviy Kanal (la première chaîne de télévision russe) est mort le 29 juin 2014 près de la ville ukrainienne de Donetsk. L'équipe de journalistes dont il faisait partie s'est fait tirer dessus alors qu'elle se trouvait sur un chemin près d'une unité militaire ukrainienne. L'autobus dans lequel se trouvaient les journalistes transportait également les mères de soldats ukrainiens qui entendaient réclamer le retour de leurs enfants à la maison.   

    Andreï Stenine

    Le correspondant photo de l'agence MIA Rossiya Segodnya Andreï Stenine a péri le 6 août 2014 dans la région de  Donetsk. 

    Il a été porté disparu au cours d'une mission début août 2014 près de Snejnoïe, dans la région de Donetsk, où des militaires ukrainiens menaient une opération spéciale contre les insurgés. Le directeur général de Rossiya Segodnya Dmitri Kisselev a annoncé le 3 septembre de la même année avoir reçu du Comité d'enquête russe des preuves que le journaliste avait été tué par un convoi de militaires ukrainiens. La voiture dans laquelle il se déplaçait a été la cible de tirs avant d'être brûlée.

    Le correspondant photo a été enterré le 5 septembre 2014 au cimetière de Troïekourovskoïe de Moscou. Le président russe Vladimir Poutine a signé un décret pour décorer Andreï Stenine de l'ordre du Courage pour l'héroïsme dont il avait fait preuve en accomplissant son devoir professionnel.

    Oles Bouzina 

    Le  journaliste, essayiste et présentateur ukrainien a été abattu le 16 avril 2015 près de sa maison à Kiev. Un an après son décès, l'enquête n'a toujours pas élucidé cet assassinat. Deux suspects placés en garde à vue ont finalement été libérés. Il s'agissait de combattants des bataillons nationalistes ayant participé à l'opération militaire dans le Donbass.

    En juillet 2016, le parquet ukrainien a reconnu que des documents importants faisant partie de l'affaire du meurtre d'Oles Bouzina avaient disparu, y compris le témoignage d'un politologue qui affirmait que l'assassinat avait été organisé par la soi-disant Armée insurrectionnelle ukrainienne (UPA).     

    Pavel Cheremet 

    Pavel Cheremet, originaire de la Biélorussie, mais possédant la nationalité russe, vivait depuis plusieurs années en Ukraine, où il travaillait pour l'influent site d'information Ukraïnska Pravda et animait une émission matinale sur la radio Vesti. Il a été tué le 20 juillet 2016 dans le centre-ville de Kiev, en Ukraine, victime de l'explosion de la voiture qu'il conduisait.

    Selon les rapports locaux, la voiture appartenait à son employeur, le chef du journal Ukraïnska Pravda.

     

    Dossier:
    Meurtre du journaliste russe Pavel Cheremet en Ukraine (11)

    Lire aussi:

    NYT: l'Ukraine mène une guerre contre les journalistes
    Ukraine: situation dangereuse pour les journalistes et les opposants
    L'Ukraine suspend l'accréditation de journalistes russes
    Tags:
    journalisme, meurtre, VGTRK, Rossiya Segodnya, Anton Volochine, Igor Korneliouk, Anatoli Klian, Oles Bouzina, Pavel Cheremet, Andreï Stenine, Lougansk, Donetsk, Ukraine
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik