International
URL courte
Tentative de coup d'Etat militaire en Turquie (201)
41916
S'abonner

Suite à la tentative de coup d'Etat qui a frappé le pays la semaine dernière, la Turquie s'apprête à suspendre temporairement l'application de la Convention européenne des droits de l'homme.

Ainsi, la Turquie se voit libérer des obligations établies par la Convention, indique Hurriyet citant le vice-premier ministre turc Numan Kurtulmus.

Plus tôt dans la semaine, le président turc Recep Tayyip Erdogan a déclaré l'état d'urgence de trois mois. Par la même occasion, le gouvernement turc assure que ces décisions ne doivent pas influer sur le respect des droits et libertés fondamentaux des citoyens.

"La France a introduit elle aussi l'état d'urgence et a suspendu l'application de la Convention européenne des droits de l'homme. L'annonce de l'état d'urgence n'a pas pour cible la Convention", a déclaré M. Kurtulmus.

Le président turc Recep Tayyip Erdogan
© AFP 2021 STR / TURKISH PRESIDENTIAL PRESS OFFICE

L'article 15 de la Convention stipule qu'en cas de guerre ou d'autres événements menaçant la vie de la nation, chaque partie peut suspendre son exécution des obligations dans la mesure nécessaire, à condition que ces mesures n'aillent pas à l'encontre de ses autres obligations dans le cadre des lois internationales.

Vendredi soir, des militaires turcs ont tenté de perpétrer un coup d'Etat dans le pays. Après l'échec du putsch, les forces de l'ordre ont interpellé plus de 6.000 personnes, y compris des officiers généraux et des officiers supérieurs.

Selon Ankara, la rébellion avortée a fait 290 morts, dont 190 civils et 100 putschistes, ainsi que plus de 1.400 blessés. Les autorités soupçonnent Fethullah Gülen, prêcheur islamique et opposant, résidant actuellement à Saylorsburg (Pennsylvanie, Etats-Unis), d'avoir organisé la tentative de coup d'Etat, mais ce dernier dément son implication.

A l'heure actuelle, les forces de l'ordre ont globalement réussi à mater la rébellion, même si la tension persiste dans certains secteurs d'Istanbul et d'Ankara.

Dossier:
Tentative de coup d'Etat militaire en Turquie (201)

Lire aussi:

Ex-diplomate américain: la CIA impliquée dans le putsch en Turquie
"Un nouveau coup d'Etat bat son plein en Turquie"
La Turquie poursuit en justice plus de 9.000 personnes
Pour le Sénat français, coup d'Etat ou pas Ankara doit honorer les accords internationaux
Tags:
Convention européenne des droits de l'homme, suspension, droits de l’homme, coup d'Etat, Numan Kurtulmus, Turquie, Europe
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook