International
URL courte
39690
S'abonner

Depuis que la Cour permanente d'arbitrage de La Haye a jugé que la Chine ne possédait aucun droit sur la majorité des eaux en mer de Chine méridionale, non seulement Pékin hausse le ton face aux Etats-Unis, mais aussi des Chinois.

Et ces Chinois sont désespérés. Ils cassent massivement leur iPhone et viennent crier leur colère devant les comptoirs KFC. Le sentiment de patriotisme en Chine bat son plein…

Ce boycotte a été provoqué par le soutien que Washington a apporté aux Philippines dans ce conflit territorial fomenté encore ces derniers temps par la juridiction de La Haye. Ainsi, des Chinois s'en prennent à la production de l'entreprise Apple tout comme à la chaîne de restauration rapide américaine KFC (Kentucky Fried Chicken), toutes deux considérées comme des symboles de l'Amérique.

Les utilisateurs du réseau social Weibo, analogue chinoise de Twitter, appellent à poster les photographies des iPhones cassés, et ce, sous le slogan catégorique "Si l'on ne le fait pas, on n'est pas Chinois!"

Entre-temps, la Chine a devancé cette année les Etats-Unis en tant que plus grand marché des iPhone. Bref, on a de quoi casser!

Quant aux bistros KFC, les Chinois s'y rassemblent avec des pancartes dénonçant la position des Etats-Unis et agitent des drapeaux.

L'agence Xinhua a tenté d'endiguer le mouvement de rage chez le peuple chinois et a appelé les gens à ne pas diriger leur ire vers ses biens. On a raison de se mettre en colère, a reconnu l'agence, tout en se permettant d'accuser les actions irrationnelles comme moyen d'exprimer son patriotisme.

Il y a plusieurs années, des Chinois étaient descendus dans les rues pour détruire des voitures de fabrication japonaise, à cause d'un litige similaire avec le Japon.

Le litige territorial opposant la Chine et d'autres Etats d'Asie se poursuit depuis plusieurs années. Des revendications sur certains territoires situés en mer de Chine méridionale, notamment les îles Paracels et les îles Spratleys riches en hydrocarbures, ont été émises par la Chine, Taïwan, le Vietnam, les Philippines, Brunei et la Malaisie.

Pékin refuse de reconnaître la légitimité de la décision de la Cour permanente d'arbitrage de La Haye disant que la Chine ne possédait pas de droits historiques sur la majorité des eaux stratégiques de la mer de Chine méridionale dans les limites de la ligne en neuf traits.

Lire aussi:

Mer de Chine méridionale: Pékin hausse le ton face à Washington
Mer de Chine méridionale: l'Australie exhorte la Chine à céder
Conflit en mer de Chine: les investisseurs s’intéressent au secteur de la défense
Des bombardiers stratégiques chinois patrouillent en mer de Chine méridionale
Tags:
manifestation, rage, iPhone, KFC, Apple, Philippines, Mer de Chine méridionale, États-Unis, Chine
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook