International
URL courte
Fusillade à Munich (31)
1718
S'abonner

Suite à l’attaque de Munich survenue le 22 juillet, certains médias n’hésitent pas à associer cet événement tragique au cinquième anniversaire des attentats perpétrés en Norvège en 2011 par le terroriste d’extrême-droite Anders Behring Breivik.

Le journal britannique Daily Mail voit une parallèle entre l'attaque de Munich perpétrée par un tireur solitaire et les attentats terroristes de 2011 en Norvège. En outre, le fait que les deux événements soient tombés sur la même date à cinq ans d'intervalle ne serait pas un hasard.

Toujours est-il que la police n'a établi aucun lien entre les deux drames.

Effectivement, le 22 juillet 2011, Breivik, aujourd'hui ouvertement nazi, avait tué huit personnes en faisant exploser une bombe près du siège du gouvernement à Oslo, puis 69 autres en traquant et en tirant pendant plus d'une heure sur les participants d'un camp d'été de la Jeunesse travailliste sur l'île d'Utøya.

En 2012, il a été condamné à 21 ans de prison, la peine maximale, qui peut être prolongée tant qu'il reste considéré comme dangereux.

La chaîne de télévision allemande d'informations en continu NTV a rapporté que selon une vidéo amateur, le ou l'un des auteurs de la tuerie semble prononcer des insultes racistes avant de tirer, "ce qui peut faire penser à l'acte d'un extrémiste de droite".

Au moins neuf personnes ont été tuées et 21 autres blessées vendredi soir lors d'une fusillade dans un centre commercial de Munich (sud de l'Allemagne), selon un bilan encore provisoire, auquel s'ajoute le décès de l'auteur de la tuerie.

La police, qui soupçonne un acte "terroriste", a indiqué dans la nuit de vendredi à samedi que le drame était "très probablement" le fait d'un seul homme qui s'est donné la mort. Il s'agit d'un "Germano-Iranien de 18 ans de Munich", selon le chef de la police locale.

Dossier:
Fusillade à Munich (31)

Lire aussi:

Breivik a appelé son père à devenir nazi
Breivik a déclaré son intention de créer un parti nazi en Norvège
Le père d'Anders Breivik écrit sur l'éducation d'un terroriste
«Conte dit à une Europe morte d'aller se faire foutre», divorce à l'italienne entre Rome et l'UE?
Tags:
attaque, attentat, terrorisme, Anders Breivik, Munich, Allemagne
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook