International
URL courte
9036
S'abonner

Des attentats perpétrés ces derniers jours par des réfugiés en Allemagne ont obligé la chancelière Angela Merkel à interrompre ses vacances et à convoquer une conférence de presse à Berlin.

D'entrée, la chancelière allemande Angela Merkel a formellement rejeté les appels à remettre en cause l'accueil des migrants dans son pays. 

En dépit d'un nouveau regain de critique à l'égard de sa politique d'accueil, elle a dit s'opposer fermement aux djihadistes soucieux de mettre en cause "notre" disposition à accueillir "des gens en détresse".   

Elle a réaffirmé son credo, "Nous allons y arriver", lancé à la fin de l'été 2015 quand l'Allemagne a ouvert ses portes à des centaines de milliers de réfugiés. 

"Je suis aujourd'hui comme hier convaincue que nous allons arriver à mener à bien cette épreuve historique en ces temps de mondialisation. Nous allons y arriver et nous avons déjà réussi beaucoup, beaucoup de choses ces derniers mois", a déclaré Mme Merkel, citée par l'AFP.

"Le principe fondamental selon lequel un pays comme l'Allemagne ne peut renoncer à sa responsabilité humanitaire, mais au contraire doit l'assumer, est valable", a ajouté Mme Merkel, tout en reconnaissant que les attentats avaient provoqué une grande insécurité dans l'opinion. 

Dans le même temps, elle a annoncé certaines mesures pour faciliter l'expulsion de réfugiés déboutés ou enfreignant la loi, mieux déceler la radicalisation islamiste chez les demandeurs d'asile et a évoqué la possibilité pour l'armée allemande d'intervenir pour la sécurité intérieure en cas de gros attentats, ce qui n'a jamais été fait jusqu'à présent.

L'an dernier, plus d'un million de demandeurs d'asile sont arrivés en Allemagne, provoquant de considérables bouleversements dans la société. 

Deux attentats commis en Bavière (sud du pays) et revendiqués par les djihadistes de l'organisation Etat islamique ont fait s'élever les critiques contre la politique migratoire de la chancelière. 

 

Lire aussi:

Fusillade à Munich: Merkel évoque "une nuit d'horreur"
Fusillade: Merkel réunit un conseil de sécurité samedi
Attentat d'Ansbach: un inconnu guidait le kamikaze dans un chat en ligne
Après plus de 13.000 nouvelles contaminations enregistrées la veille, une nette décrue en France
Tags:
politique migratoire, Angela Merkel, Allemagne
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook