Ecoutez Radio Sputnik
    Donald Trump

    "Trump est attaqué car il veut éviter la confrontation avec la Russie"

    © REUTERS / Dave Kaup
    International
    URL courte
    Présidentielle 2016 aux Etats-Unis (404)
    652348

    Le candidat républicain à la présidentielle américaine Donald Trump est attaqué pour sa volonté d’éviter la confrontation avec la Russie, estime Stephen Cohen, universitaire américain, spécialiste de la Russie.

    "Nous nous approchons d’une confrontation nucléaire avec la Russie ressemblant à la crise des missiles de Cuba, près des frontières russes et peut-être en Syrie. Les médias américains n'en parlent pas. Mais soudainement, Donald Trump, qui affirme vouloir mettre fin à la nouvelle guerre froide et coopérer avec la Russie dans différents domaines, apparaît. Auparavant, on considérait de tels propos comme un acte de détente, mais désormais, les médias l'accusent d'être un agent russe", a déclaré M.Cohen à la chaîne CNN.

    Selon Stephen Cohen, "il est aberrant de considérer M.Trump comme un "espion russe" et la plupart de ces accusations sont faites par les partisans d'Hillary Clinton". "Il faut qu'ils cessent", a-t-il ajouté.

    "Je pense que Donald Trump veut établir une nouvelle politique américaine à l'égard de la Russie. Compte tenu du danger éventuel, je suis convaincu que les Américains méritent des débats à ce sujet, et non pas ce qu'ils voient dans les médias aujourd'hui", a-t-il conclu. 

    Le 22 juillet, soit trois jours avant l'ouverture de la convention démocrate, WikiLeaks a publié près de 20.000 messages piratés des comptes de sept responsables du Parti démocrate. Ces courriels montraient notamment la méfiance et le mépris de responsables du parti pour Bernie Sanders, l'ex-rival de Mme Clinton pour la primaire démocrate. Les démocrates ont accusé les hackers russes d'avoir piraté leurs serveurs, en ajoutant qu'ils soutiennent Donald Trump.

    A son tour, M.Trump a déclaré qu'il espérait que la Russie serait capable de retrouver les milliers de courriels effacés du serveur privé d'Hillary Clinton, ce qui lui a valu d'être accusé par le camp Clinton d'encourager l'espionnage étranger. Plus tard il a précisé que ce n'était qu'une blague.

    Dossier:
    Présidentielle 2016 aux Etats-Unis (404)

    Lire aussi:

    Obama et Trump se disputent sur la grandeur de l'Amérique
    Trump se dit prêt à examiner la reconnaissance de la Crimée s'il est élu
    Et Trump est arrivé
    La France s'exprime sur la saisie d'un navire britannique par l'Iran
    Tags:
    politique, relations, Présidentielle américaine 2016, Donald Trump, Russie, États-Unis
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik