Ecoutez Radio Sputnik
    Nadejda Savtchenko

    Nadejda Savtchenko entamera une grève de la faim, "mais demain"

    © REUTERS / Gleb Garanich
    International
    URL courte
    12314
    S'abonner

    L'égérie ukrainienne Nadejda Savtchenko a annoncé mardi son intention d'entamer une grève de faim pour dénoncer l'inaction de Kiev en vue de la libération des Ukrainiens détenus en Russie.

    Une telle déclaration a été faite lors d'une conférence de presse dans l'agence Unian. Or, une heure plus tard, la députée de la Rada suprême qu'est Savtchenko s'est rattrapée et a précisé que comme elle avait déjà pris son petit déjeuner elle entamera sa grève demain.

    "Comme ce matin j'ai déjà pris mon petit déjeuner, la grève de la faim c'est pour demain. Les gens l'avaient fait pour moi, pour me soutenir. Je considère que moi aussi je peux me mettre en grève de la faim pour les autres", a déclaré Nadejda Savtchenko.

    "Faisons comme suit: cette journée ne compte pas", a-t-elle proposé.

    Condamnée par la justice dans le cadre de l'affaire du meurtre de deux journalistes russes dans le Donbass ukrainien en juin 2014, Nadejda Savtchenko a été condamnée en mars 2016 à 22 ans de prison.

    Fin mai, le président russe Vladimir Poutine a gracié l'intéressée à la demande des parents des victimes. Tout de suite après son retour en Ukraine, Nadejda Savtchenko est devenue députée de la Rada suprême (parlement) et membre de la délégation ukrainienne à l'Assemblée parlementaire du Conseil de l'Europe (APCE) pendant sa détention en Russie.

    Lire aussi:

    Savtchenko est-elle digne du titre de Héros de l’Ukraine?
    Savtchenko appelle les Ukrainiens à demander pardon aux habitants du Donbass
    Nadejda Savtchenko attend son héros
    Savtchenko: présidente ce serait bien, au pire ministre de la Défense
    Nadejda Savtchenko propose de lever progressivement les sanctions antirusses
    Tags:
    libération des prisonniers, grève de la faim, Rada suprême, Nadejda Savtchenko, Russie, Ukraine
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik